BFM Business

Renault ne parvient pas à licencier son agent de sécurité

Renault n'a pas pu engager la procédure de licenciement de son agent de sécurité mis en examen pour escroquerie et à l'origine de la fausse affaire d'espionnage qui met le constructeur automobile dans l'embarras. Dominique Gevrey était convoqué pour un en

Renault n'a pas pu engager la procédure de licenciement de son agent de sécurité mis en examen pour escroquerie et à l'origine de la fausse affaire d'espionnage qui met le constructeur automobile dans l'embarras. Dominique Gevrey était convoqué pour un en - -

PARIS (Reuters) - Renault n'a pas pu engager la procédure de licenciement de son agent de sécurité mis en examen pour escroquerie et à l'origine de...

PARIS (Reuters) - Renault n'a pas pu engager la procédure de licenciement de son agent de sécurité mis en examen pour escroquerie et à l'origine de la fausse affaire d'espionnage qui met le constructeur automobile dans l'embarras.

Dominique Gevrey était convoqué pour un entretien préalable à son licenciement mardi, mais il n'est pas venu puisqu'il est actuellement en détention provisoire à la prison de la Santé.

En outre, le délégué syndical censé le représenter n'était pas en possession des documents en règle et la procédure a donc dû être ajournée, a-t-on expliqué à la société.

Dominique Gevrey est mis en examen depuis le 13 mars pour escroquerie en bande organisée. Il est soupçonné d'avoir produit de fausses informations à sa direction sur de prétendus faits de corruption et d'espionnage visant trois cadres, obtenant ainsi au moins 310.000 euros en rémunération.

Il nie les faits et assure avoir rémunéré un informateur dont il a livré le nom à un juge, mais les vérifications n'ont rien donné à ce jour.

Renault, qui tient pour acquis avoir été trompé, a promis d'indemniser, voire de réintégrer les trois cadres licenciés du fait de ces fausses accusations d'espionnage.

Les avocats et la société ne font pas de commentaires sur les négociations en cours.

Thierry Lévêque et Gilles Guillaume, édité par Gilles Trequesser