BFM Business

RATP : le palmarès des incivilités dans les transports

-

- - -

Ne pas valider son ticket, monter dans le train ou le bus sans attendre que les autres descendent... Ce sont les deux incivilités les plus constatées par les usagers franciliens, selon une étude de la RATP publiée mercredi. Des incivilités qui irritent de plus en plus les voyageurs.

Ce sont les petites choses qui pourrissent le quotidien des usagers des transports en Ile-de-France. Parmi le top 10 des comportements qui rendent pénibles les trajets dans les transports en commun, la fraude et la gêne des flux de circulation des voyageurs étaient en hausse en 2012, selon une étude de la RATP. Face au « phénomène important » que représentent les incivilités dans les transports, la RATP a créé un Observatoire dédié, qui a mené une nouvelle enquête en avril 2013 auprès de 1 422 usagers, issus d'un échantillon représentatif de la population d'Ile-de-France.

La non-validation du ticket, incivilité la plus constatée

« Les principaux résultats et le top 10 restent similaires aux résultats obtenus en 2012: 98 % des utilisateurs interrogés, contre 97 % en 2012, ont rencontré au moins une des trente incivilités testées au cours du mois écoulé », relève la RATP dans un communiqué.
Ainsi, une personne sondée a, en moyenne, vu quelqu'un ne pas valider son ticket ou pass Navigo 6,1 fois dans le mois écoulé, monter dans le bus ou le métro sans attendre que les gens en descendent (6 fois), sauter au-dessus des tourniquets (5,7 fois), parler fort au téléphone (5 fois), bousculer quelqu'un sans s'excuser (4,5), laisser son journal sur son siège (4,5), passer avec un autre voyageur au tourniquet sans le lui demander (4,1), rester assis sur son strapontin malgré l'affluence (4),rester à l'arrêt sur un escalator et gêner la circulation (4) et enfin manger (3,3).

Des voyageurs « de plus en plus sensibles aux incivilités »

Pour la RATP, « la non-validation du ticket, incivilité la plus constatée qui prend la tête du classement, peut sans doute s'expliquer par le contexte de pression sur le pouvoir d'achat ». « Concernant les flux, le fait de rentrer dans le bus/la rame avant de laisser les autres voyageurs sortir, devient la 2e incivilité la plus constatée. Elle était 4e dans le précédent classement », rappelle l'entreprise de transports.
Si la fréquence des incivilités reste stable, en revanche l'intolérance aux incivilités augmente: 85% des utilisateurs se déclarent extrêmement ou vraiment gênés, toutes incivilités confondues dont 52% extrêmement gênés, note la RATP. « Des chiffres qui montrent que les voyageurs sont de plus en plus sensibles aux incivilités, notamment celles qui dénotent un manque d'éducation et de respect des autres voyageurs comme des agents de la RATP », explique Muriel Humbertjean de TNS Sofres, organisme qui a mené l'enquête.

Philippe Gril avec AFP