BFM Business

PSA se lance dans la bataille du pick-up avec ses alliés chinois

En Afrique, le groupe PSA commercialise déjà un pick-up sous la marque Peugeot. (image d'illustration)

En Afrique, le groupe PSA commercialise déjà un pick-up sous la marque Peugeot. (image d'illustration) - François Lardat - Médiathèque PSA

Le constructeur automobile PSA a annoncé ce mercredi qu'il allait produire, d'ici trois ans, un pick-up une tonne en Chine avec la société ChangAn. Un modèle destiné au marché local mais aussi à l'export.

Après s'être lancé -avec succès- sur le marché des SUV, le groupe PSA lorgne désormais sur celui des pick-up, ces véhicules utilitaires à l'aspect rustique dotés de réelles capacités de franchissement.

L'entreprise française, propriétaire des marques Peugeot, Citroën, DS et depuis peu du duo Opel-Vauxhall, vient de signer avec la société chinoise ChangAn "un accord de co-développement d'une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules utilitaires et de développement d'un pick-up" d'une tonne de charge utile, indique-t-elle dans un communiqué. 

PSA et ChangAn, partenaires pour la production dans l'ex-Empire du Milieu de voitures aux ambitions luxueuses, sous la marque DS, avaient renforcé en juin leurs liens par un investissement total de 500 millions d'euros dès 2017 pour développer de nouveaux produits.

Parmi les futurs modèles à venir, ce pick-up "devrait d'abord être proposé aux clients chinois" et "sur les marchés de grand export du Groupe PSA", a indiqué l'entreprise dirigée par Carlos Tavares, qui a vu ses ventes s'effondrer en Chine depuis un an.

Une très forte demande de véhicules utilitaires

Le marché des véhicules utilitaires représente 14 millions de véhicules dans le monde en 2016 et affiche une croissance annuelle de 5%. Le pick-up une tonne pesant à lui-seul 18% de ce marché, rappelle PSA.

Le futur modèle développé ChangAn, véritable camionnette à benne, sera "complémentaire" d'un véhicule du même type que PSA vient de lancer en Afrique sous la marque Peugeot. Il s'agit là d'une adaptation d'un pick-up produit par Dongfeng -l'autre partenaire du français- basé sur un ancien modèle Nissan.

Selon Patrice Lucas, vice-président des programmes et de la stratégie du constructeur français, occuper ces segments aidera à atteindre les objectifs de son plan stratégique 2015 concernant les véhicules utilitaires. Pour rappel ce programme vise une "croissance des volumes de 30% à horizon 2018" et même un "triplement des volumes à l'international à horizon 2021".

Début juillet, Renault, rival français de PSA, avait lui aussi annoncé qu'il partait à la conquête des utilitaires en Chine, en co-entreprise avec le groupe Brilliance. 

Les ventes de véhicules commerciaux en Chine ont progressé de presque 6% l'an dernier, à 3,65 millions d'unités, contre un bond de 14% pour l'ensemble du marché automobile chinois qui représente près de 25 millions de véhicules, selon des chiffres de la fédération professionnelle CAAM.

Antonin Moriscot avec AFP