BFM Business
Transports

"Pipigate": Air India modifie sa politique de distribution d'alcool en vol

Un avion de la compagnie Air India (image d'illustration).

Un avion de la compagnie Air India (image d'illustration). - Sam Panthaky - AFP

La compagnie aérienne entend s'inspirer des pratiques plus sévères des transporteurs américains.

Air India a indiqué mardi avoir modifié sa politique de distribution d'alcool en vol après le scandale surnommé "pipigate" qui lui a coûté au moins 37.000 dollars d'amende et une mauvaise image.

L'incident date du 26 novembre quand un cadre supérieur d'une banque américaine ivre a été accusé d'avoir uriné sur une femme de 72 ans assise en classe affaires, lors d'un vol entre New York et New Delhi.

Dénommé "pipigate" par les médias locaux, la compagnie aérienne a été vivement critiquée pour avoir permis au banquier, un citoyen indien Shankar Mishra, de débarquer normalement lorsque l'avion a atterri, et dans sa gestion de la plainte de la passagère.

"Nous avons revu depuis notre politique de distribution d'alcool en vol en nous inspirant des pratiques des autres compagnies aériennes et des règles édictées par l'association américaine de la restauration", a indiqué Air India dans un communiqué.

Pilote suspendu

Le personnel sera désormais formé pour repérer des comportements suspects, a ajouté le transporteur dont la privatisation date de l'an dernier.

Air India s'est aussi défendue dans le communiqué en affirmant que "de l'avis de l'équipage, l'auteur présumé ne représentait à aucun moment un risque pour la sécurité du vol". La compagnie aérienne a cependant reconnu qu'elle n'avait pas signalé l'incident, comme l'exige le régulateur indien de l'aviation.

La Direction générale indienne de l'aviation civile (DGCA) a infligé la semaine dernière à Air India une amende de trois millions de roupies (37.000 dollars) et le responsable de la gestion des services en vol a dû s'acquitter de 300.000 roupies supplémentaires.

La licence du pilote du vol a été également suspendue pendant trois mois pour "n'avoir pas assumé ses obligations" et avoir failli à assurer la sécurité et l'ordre dans son appareil.

La compagnie aérienne a depuis qualifié la sanction "d'excessive" et s'est engagée à aider son personnel à faire appel.

La DGCA a infligé mardi une amende supplémentaire d'un million de roupies à la compagnie aérienne pour avoir omis de signaler deux autres incidents de comportement indiscipliné de passagers sur un vol de Paris à New Delhi le 6 décembre.

Un passager prétendument ivre a été retrouvé en train de fumer dans les toilettes, tandis qu'un autre s'est soulagé sur le siège et la couverture vacants d'une autre passagère, a déclaré le régulateur.

OC avec AFP