BFM Business

Paris: découvrez les futurs métros de la ligne 14

La RATP et IDF-Mobilités ont dévoilé ce mercredi les nouveaux trains qui circuleront sur la ligne 14 du métro parisien. Actuellement en test, ils permettront de transporter davantage de voyageurs en vue du prolongement de la ligne.

En plein test, le nouveau métro de la ligne 14 a été dévoilé mercredi. Ces nouveaux trains, conçus par Alstom doivent être progressivement mis en service entre fin 2019 et début 2020 sur cette ligne automatique. Longs de 120 mètres, ces trains "MP14" sont plus grands de 24% qu'un métro normal.

"C'est un matériel qui sera plus fiable, plus robuste et qui permettra en heure de pointe de passer de 30.000 passagers par heure aujourd'hui à 40.000 passagers par heure", détaille Grégoire de Lasteyrie, administrateur IDF-Mobilités. 

Ces nouveaux trains qui disposent de 8 voitures contre 6 actuellement devraient permettre d'absorber un nombre de voyageurs croissants. Avec le prolongement de la ligne 14 au nord vers Saint-Denis Pleyel et au sud jusqu'à Orly, la fréquentation devrait passer de 500.000 à 1 million de voyageurs quotidien. 

Le "confort debout" revu

A l'intérieur, le bruit intérieur doit être diminué de 40% et les éclairages seront plus économes. Le constructeur a aussi retravaillé le confort.

"Aujourd'hui dans un métro, si on est utilisateur on s'en rend compte, il y a beaucoup plus de gens debout que de gens assis. Donc on a essayé de travailler avec la RATP à ce confort debout. On met en place des barres de maintien qui sont plus facilement accessibles, on met en place des sièges qui permettent de se tenir debout, appuyé sur un strapontin qui sera remonté", souligne Benoît Stéphan, directeur général grand compte RATP chez Alstom. 

Le nombre de places réservées aux personnes à mobilité réduite sera par ailleurs supérieur à la réglementation en vigueur. 

Pour l'instant, une rame "MP14" est en test la nuit sur la ligne 1, qui avec son tracé est "un terrain particulièrement exigeant pour tester les nouveaux matériels à pneu".

Au total, 72 de ces nouvelles rames seront livrées ces cinq prochaines années pour un coût d'un peu plus d'un milliard d'euros. Ces trains seront aussi déployés sur la ligne 4 à partir de 2021 (mais avec des rames à 6 voitures) et sur la ligne 11 à partir de 2022 (rame à 5 voitures avec conducteur). 

Carole Blanchard