BFM Business
Transports

Nouvelles restrictions, fermetures: comment le variant Omicron bouleverse déjà les voyages dans le monde

Si certains pays ont décidé de fermer leurs frontières aux voyageurs, d'autres serrent à nouveau la vis pour entrer sur leur territoire, quelque soit le pays d'origine du visiteur. Panorama.

Une fois encore, se déplacer sur la planète devient de plus en plus compliqué. L'émergence de l'inquiétant variant du covid Omicron a forcé de nombreux pays à prendre de nouvelles mesures restrictives à l'encontre des passagers de pays où le variant a fait son apparition. Mais pas seulement.

En effet, d'autres pays serrent à nouveau la vis pour entrer sur leur territoire, quelque soit le pays d'origine du visiteur. De quoi à nouveau fortement inquiéter les secteurs de l'aérien et du tourisme qui pensait en avoir terminé avec les restrictions.

Pays qui ont fermé leurs frontières à tous les voyageurs étrangers

• Japon

Le pays du soleil levant a annoncé ce lundi la fermeture de ses frontières à tous les voyageurs étrangers quelque soit leur statut vaccinal. "Nous prenons cette mesure par mesure de précaution d’urgence pour éviter le scénario du pire au Japon", justifie le Premier ministre nippon.

• Maroc

Les autorités du pays ont décidé dimanche de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du pays, quel que soit le pays d'origine, pour une durée de deux semaines à compter de ce lundi à 23h59. Des vols spéciaux vont être mis en place pour rapatrier en France les voyageurs bloqués sur place.

• Israël

L'état hébreu a annoncé samedi l'interdiction de son territoire à tout visiteur étranger pendant deux semaines afin de contenir la propagation du nouveau variant. Les Israéliens de retour dans leur pays, y compris les personnes vaccinées, devront se soumettre à une quarantaine.

Australie

L'Australie a suspendu lundi son projet de réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, invoquant les incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant Omicron. Les frontières de l'île-continent sont fermées à la plupart des non-ressortissants depuis plus de 20 mois

Pays qui renforcent les restrictions d'entrée pour les voyageurs étrangers

• Etats-Unis

A partir du "début de la semaine prochaine" (le 6 décembre) tous les voyageurs étrangers entrant sur le territoire devront présenter un test négatif réalisé dans la journée précédant le départ, en plus d'être vaccinés (contre 3 jours actuellement pour les vaccinés).

Les vols domestiques restent eux dispensés de ces exigences sanitaires pour le moment.

• Royaume-Uni

Les tests antigéniques ne seront plus acceptés à partir de 4h00 mardi 30 novembre pour tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni. Les voyageurs devront passer un test PCR à leur arrivée et s’isoler jusqu’aux résultats.

• Portugal

Tous les voyageurs de plus de 12 ans devront à partir du 1er décembre présenter avant l’embarquement un test négatif même s’ils disposent d’un pass sanitaire et/ou d’un schéma vaccinal complet.

Le test PCR devra être réalisé moins de 72h avant l’embarquement, 48h pour un test antigénique. Cette mesure s'applique également pour les personnes arrivant au Portugal par voie terrestre, maritime et fluviale.

• Tunisie

Pour tous les voyageurs de plus de six ans, il faudra produire à partir du 1er décembre un test PCR négatif de moins de 48 heures pour entrer sur le territoire.

Ile de la Réunion

La présentation d'un test PCR négatif pour tous les voyageurs avant l'embarquement est obligatoire depuis ce lundi, même pour les personnes vaccinées.

Ces tests doivent être réalisés 24 heures avant l’embarquement pour les voyageurs non vaccinés, 72 heures avant l’embarquement pour les voyageurs vaccinés.

Pays qui ferment leurs frontières aux voyageurs d'Afrique australe

Royaume-Uni

Les frontières sont fermées aux visiteurs étrangers provenant d'Afrique du sud, Namibie, Lesotho, Eswatini, Zimbabwe, Botswana, Malawi, Mozambique, Zambie et Angola à l'exception des résidents britanniques qui devront se faire tester à leur arrivée.

Union européenne

L'UE a annoncé que les 27 s'étaient mis d'accord pour suspendre tous les voyages entre l'Afrique australe et l'UE. Il est également demandé aux Etats membres de tester les derniers passagers à venir et de les mettre en quarantaine.

Etats-Unis

Huit pays sont concernés: Afrique du Sud, Botswana, Zimbabwe, Namibie, Lesotho, Eswatini, Mozambique et Malawi.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business