BFM Business

Nantes commande à Alstom 49 nouveaux tramways pour 219 millions d'euros

Le canadien Bombardier, future propriété d'Alstom était également sur les rangs. C'est le deuxième gros contrat pour le groupe français en juillet.

Ces 49 rames de tramway de grande longueur serviront principalement à remplacer les rames les plus anciennes livrées à partir de 1985.

"Retenez-bien le chiffre, 219 millions d'euros, je vous garanti qu'on n'aura pas au cours du mandat tant de fois que ça la possibilité de déclencher de tels investissements", a souligné avant le vote Bertrand Affilé, vice-président en charge des déplacements.

Quatre candidatures avaient été déposées par Alstom, le canadien Bombardier (en cours d'acquisition par Alstom), CAF France et Stadler Rail Valence. La commission d'appels d'offres de Nantes Métropole a attribué le marché à Alstom Transport le 18 juin.

Vendredi, la centaine de conseillers métropolitains qui ont réélu le 10 juillet la socialiste Johanna Rolland à leur tête, ont voté en faveur de l'offre d'Alstom consistant à remplacer 46 anciennes rames et à commander trois rames supplémentaires.

Deux beaux contrats en juillet pour Alstom

Les 49 rames, qui pourront accueillir environ 300 personnes au lieu de 250 dans les tramways actuels, seront construites près de La Rochelle et livrées en deux temps: 14 rames en 2022 et 35 rames en 2025.

Actuellement, la métropole nantaise compte une centaine de rames (les 46 rames Alstom qui vont être renouvelées, auxquelles s'ajoutent des rames Bombardier et CAF).

L'estimation initiale du marché faite il y a deux ans prévoyait l'acquisition de 61 rames. Mais ce chiffre a été ramené à 49 car les prix proposés par les constructeurs étaient supérieurs à l'estimation.

Alstom multiplie en tout cas les signatures de contrats ces dernières semaines, le 10 juillet, le groupe a remporté celui pour un métro à Taïwan, montant: 249 millions d'euros. 

OC avec AFP