BFM Business

Mercedes-Benz s'essaie à la location de voitures entre particuliers

La plateforme Croove de Mercedes est lancée à Munich pour commencer et elle est ouverte à toutes les marques de véhicules.

La plateforme Croove de Mercedes est lancée à Munich pour commencer et elle est ouverte à toutes les marques de véhicules. - Mercedes-Benz

Le constructeur lance outre-Rhin un service de location de voitures entre particuliers. Basé sur une application mobile, il s'inscrit dans la stratégie numérique de sa maison-mère Daimler, consacrée aux nouveaux usages de l'automobile.

Mercedes-Benz s'immisce dans la location de voitures entre particuliers. Son service baptisé Croove repose sur une application pour smartphones qui met en relation propriétaires de véhicules privés et candidats à la location. "En moyenne, une voiture est garée 23 heures par jour, pourquoi ne pas gagner un peu d'argent pendant cette période? Le partage de voitures sera un élément clé du concept de mobilité dans les villes de demain", a déclaré Dieter Zetsche, le patron de Mercedes-Benz, pour justifier l'entrée de la firme allemande sur ce marché.

Comme tous les autres acteurs de location de véhicules entre particuliers, tel que le français Drivy (un de ses grands rivaux en Allemagne), Mercedes s'est associé avec un assureur pour sécuriser les transactions. Les deux entreprises ont d'ailleurs choisi Allianz, en l'occurrence.

La plateforme numérique est ouverte aux propriétaires qui doivent créer un profil en ligne avec les détails de leur véhicule. Le service n'est pas réservé aux seules voitures de la prestigieuse marque allemande, à condition que le véhicule soit en bon état et âgé de moins de 15 ans. Preuve que le constructeur allemand joue la carte de l'économie du partage "ouverte" sans favoriser ses propres véhicules.

De leur côté, les locataires doivent au minimum avoir 21 ans et être titulaires d'un permis de conduire valide. Ils peuvent avoir à payer un supplément lorsque le propriétaire accepte de leur livrer lui-même son véhicule. Mercedes envisage à l'avenir une solution sans clé qui permettrait au locataire de récupérer le véhicule du loueur à l'aide d'un code PIN.

L'ouverture de cette plateforme de location de voitures, limitée pour l'instant à Munich et sa région, s'inscrit dans la stratégie de sa maison-mère Daimler. Celle-ci est à l'origine de Car2go, service lancé en 2009, basé sur ses propres véhicules, des Smart Fortwo (véhicules fabriqués par le groupe en Lorraine), utilisés en autopartage sur la base d'une facturation à la minute. Daimler a aussi contribué à fusionner son application Mytaxi (filiale à 100% du groupe allemand) avec Hailo dans les services de VTC (transport de personnes) pour créer le champion du secteur avec 70 millions de passagers transportés et 100.000 taxis enregistrés dans plus de 50 villes.

Comme ils ont su le faire avec leurs services financiers, les industriels de l'automobile en général et Daimler en particulier, entendent, à l'instar de PSA avec l'autopartage ou de Ford avec le covoiturage, ne plus se cantonner à la production de véhicules. Tous misent sur la diversification de leurs activités dans les services numériques de transport et de mobilité.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco