BFM Business

Les ventes mondiales de Renault profitent du dynamisme européen

Renault a vu ses ventes mondiales progresser grâce à l'Europe en 2015.

Renault a vu ses ventes mondiales progresser grâce à l'Europe en 2015. - Antoine La Rocca - Renault

Le constructeur a annoncé ce lundi que ses ventes mondiales avaient augmenté de 3,3% en 2015, principalement grâce au dynamisme du marché européen.

Le constructeur automobile français Renault, qui doit expliquer aujourd'hui pourquoi les émissions de ses diesel varient en phase de test et sur route, a publié ce lundi ses ventes 2015. Le constructeur a enregistré une hausse de 3,3% de ses ventes mondiales en 2015 à 2,8 millions d'unités, grâce au dynamisme de son principal marché, l'Europe, a-t-il annoncé lundi. Le groupe au Losange, propriétaire des marques Renault, Dacia et Samsung Motors, a écoulé l'année dernière 1,6 million de voitures particulières et utilitaires sur le Vieux continent, en progression de 10,2% par rapport à 2014, mais dans le reste du monde ses ventes ont reculé de 4,8%, notamment à cause de la déprime persistante en Russie et en Amérique latine, a précisé l'entreprise dans un communiqué.

Les ventes de la marque Renault ont de leur côté augmenté de 2,4% au niveau mondial à 2,17 millions de véhicules, les utilitaires étant pour beaucoup dans cette hausse avec 13% de progression d'une année sur l'autre. De son côté, Dacia, dix ans après avoir été relancée en visant le segment des véhicules simples et bon marché, réalise 551.000 ventes (+7,7%).

La Kwid cartonne en Inde

Hors Europe, où il détient une part de marché de 10,1%, le groupe dirigé par Carlos Ghosn connaît des situations contrastées. Dans la région "Afrique, Moyen-Orient et Inde", premier marché de Renault hors du Vieux continent avec 360.000 unités, les ventes ont progressé de 16,9% en 2015, avec de bons scores en Algérie (+8,7%) et au Maroc (+11,5%) alors que le taux de pénétration du groupe dans ces pays est de plus de 35%.

Autre bonne nouvelle pour Renault, sa petite voiture low-cost Kwid lancée en septembre 2015 en Inde connaît de bons débuts commerciaux, avec 80.000 commandes fermes dont 12.000 livraisons. En revanche, en région Eurasie, qui comprend notamment la Turquie et la Russie, les ventes sont en chute de 8,6% à 356.000 unités même si Renault se targue de gagner des parts de marché.

Le marché automobile russe a chuté de 35% en 2015 et les ventes de Renault, qui a dit privilégier une "politique de préservation des marges", ont baissé de 38,1%. Mais le groupe a indiqué avoir réalisé un nouveau record de ventes en Turquie, où il possède une usine (162.000 véhicules).

La région "Amériques" (355.000 unités) subit de son côté un revers avec des ventes en baisse de 14,8%, la faute aux crises économiques au Brésil, deuxième marché de Renault par pays après la France, et en Argentine.

Retrouvez le cours de Bourse en temps réel de Renault en cliquant ici.

N.G. avec AFP