BFM Business

Les TGV Ouigo vont desservir Paris dès le mois de décembre

Les réservations Ouigo seront disponibles dès le 3 octobre.

Les réservations Ouigo seront disponibles dès le 3 octobre. - Jacques Demarthon - AFP

Aujourd'hui, ce TGV low-cost n'est accessible que depuis la banlieue. Dès le 10 décembre, il sera possible de le prendre depuis la gare Montparnasse. Des départs depuis d'autres gares parisiennes devraient également être mis en place dans le courant de l'année 2018.

Les Parisiens vont apprécier ce cadeau de Noël. La SNCF a décidé de rendre accessible son offre Ouigo depuis la capitale. Aujourd'hui, les voyageurs doivent se rendre à Marne-la-Vallée, Massy ou Roissy-Charles-de-Gaulle pour se rendre en province grâce à ce TGV low-cost. À partir du 10 décembre, des trains Ouigo partiront de la gare Montparnasse pour rejoindre Rennes, Nantes et Bordeaux. Deux allers-retours quotidiens relieront la gare Montparnasse à Bordeaux et Nantes, et un aller-retour reliera la gare parisienne à Rennes.

Les réservations seront disponibles dès le 3 octobre. La SNCF attend 3,7 millions de passagers en 2018 au départ de Paris Montparnasse. Les billets seront un peu plus chers qu'au départ des gares périphériques - car les péages y sont plus élevés - à partir de 16 euros pour les adultes, au lieu de 10 euros, et un tarif fixe de 8 euros pour les enfants, au lieu de 5 euros.

Des départs depuis d'autres gares parisiennes devraient également être mis en place dans le courant de l'année 2018.

Sur Ouigo, le prix des billets démarre à 10 euros ce qui permet d’atteindre un prix moyen 50% inférieur à celui des TGV traditionnels.

En mars, Rachel Picard, la directrice générale de Voyages-SNCF avait déclaré qu'en 2016 les rames de TGV de Ouigo avaient transporté 5,1 millions de voyageurs. L'objectif de Voyages-SNCF est bien plus ambitieux. La société désire multiplier par 5 le nombre de passagers dans ses TGV Ouigo d’ici 2020.

Réorganisation des usages

Pour ne pas créer de manque à gagner en termes de chiffre d'affaires, Rachel Picard affirmait tabler sur une réorganisation des usages. Les clients qui ne désirent pas être limités en bagages, qui veulent avoir accès à une voiture-bar, ne pas être contraints d’arriver 30 minutes avant un départ ni devoir réserver et payer 2 euros une prise électrique pour recharger leur smartphone ou leur PC devront payer plus cher pour emprunter les lignes classiques, qui deviendront ainsi la "business class" des TGV.

Elle avait donc annoncé l'arrivée des TGV Ouigo dans le centre de Paris pour 2019 à partir des gares de Lyon et de Montparnasse. Avec un possible supplément de prix. Il semblerait donc que, cette fois, la SNCF soit en avance.

D. L.