BFM Business

Les smartphones bientôt autorisés en avion?

Les appareils électroniques vont bientôt être autorisés au décollage et atterrissage

Les appareils électroniques vont bientôt être autorisés au décollage et atterrissage - -

Les Etats-Unis devraient bientôt assouplir le règlement des appareils électroniques en avion. Smartphone, tablettes ou encore mp3 seront bientôt autorisés pendant le vol. L'Europe devrait suivre.

Utiliser son smartphone ou sa tablette en avion, même au moment du décollage et de l'atterrissage, ce sera sans doute bientôt possible. Les Etats-Unis sont sur le point d'assouplir les règles d'utilisation des appareils électroniques en vol. Une interdiction motivée jusque-là par le principe de précaution. Mais aucune étude scientifique n'a pu démontrer que l'usage de ces appareils pouvait interférer avec les instruments de vol.

Des instruments de vol "H.S" à cause d'un smartphone ou d'une tablette, c'est une hypothèse quasiment impossible. Une étude montre, par exemple, qu'il faudrait utiliser au moins 3 millions de liseuses électroniques, placées au plus près des instruments les plus sensibles de l'avion, pour dépasser le seuil d'interférence critique.

L'Europe pourrait assouplir ses règles

Selon un sondage, 30% des voyageurs ont d'ailleurs déjà oublié au moins une fois d'éteindre leur téléphone en vol, sans que cela ne provoque jamais d'accident. Les pilotes, eux même, utilisent désormais des tablettes tactiles pour remplacer les manuels papiers dans les cockpits.

L'agence américaine de l'aviation a décidé d'agir : elle devrait autoriser l'usage pendant le décollage et l'atterrissage des tablettes, liseuses, mp3, ordinateurs ou consoles de jeu portables. Les téléphones devraient aussi être autorisés tout le long du vol, sauf pour les appels ou les SMS, qui interfèrent avec les communications radio de l'équipage. Après les Etats-Unis, l'Europe appliquera sans doute aussi les mêmes règles.

Simon Tenebaum