BFM Business

Les résultats et les perspectives d'UPS déçoivent

UPS dit faire les ajustements nécessaires face à des "conditions difficiles".

UPS dit faire les ajustements nécessaires face à des "conditions difficiles". - -

UPS a publié, ce mardi 24 juillet, des résultats inférieurs aux attentes, au deuxième trimestre 2012. La conjoncture pèse sur les performances du leader mondial de la messagerie express.

Le bénéfice d’UPS, publié ce mardi 24 juillet, est en hausse de 2,2% sur un an pour atteindre 1,12 milliard de dollars. Mais les analystes sont déçus. Ils tablaient sur un bénéfice par action de 1,17 dollar en moyenne. Il sera finalement de 1,15 dollar. Le chiffre d'affaires d’UPS est lui aussi inférieur aux attentes: 13,35 milliards de dollars contre 13,69 milliards attendus.

Kurt Kuehn, le directeur financier de l’entreprise postale américaine, n’a d’ailleurs pas caché sa déception lors de l’annonce des résultats: "Le groupe a eu une performance mitigée durant le trimestre", a-t-il concédé.

Par ailleurs, UPS a également annoncé des prévisions de bénéfices revues à la baisse: une progression comprise entre 3 et 8% alors que la fourchette était auparavant de 9 à 15%.

Les incertitudes croissantes sur l’économie américaine, la faiblesse continue des exportations asiatiques et la crise des dettes souveraines en Europe sont les raisons avancées par UPS pour justifier son profit warning.

Un baromètre de l'activité

UPS et son concurrent Fedex sont souvent considérés comme de bons baromètres de l'activité. Notamment parce que près de 6% de tout ce qui est produit aux Etats-Unis passe par leurs camions ou leurs avions.

UPS n'est pas le seul groupe américain à avoir des doutes sur l'avenir. Depuis le début de la saison des résultats aux Etats-Unis, une bonne partie d'entre eux se montrent très prudents.

L’entreprise postale dit justement faire, en ce moment, les ajustements nécessaires pour faire face à ce qu’elle appelle des "conditions difficiles".

Malgré tout, UPS entend mener à bien la plus grosse acquisition de son histoire. Le groupe espère rapidement finaliser le rachat du Néerlandais TNT express.

Emmanuel Duteil et BFMbusiness.com