BFM Business

Les Peugeot de moins en moins investis dans l'automobile

-

- - Joel Saget - AFP

La holding de la famille Peugeot va investir 150 millions de dollars dans un fonds d'investissement très présent dans le thé et le café. Mais ce ne sont pas ces produits qui intéressent l'actionnaire de PSA.

FFP, une des holdings de la famille Peugeot, vient d'investir 150 millions de dollars dans un fonds qui détient principalement des marques de café et de thé. Une nouvelle étape de sa stratégie de diversification loin de l'automobile.

FFP a annoncé en effet ce mardi qu'elle allait apporter ce capital à la société d'investissements JAB Holding. Cette entreprise financière détient surtout des parts dans des chaines de thé et de café, comme l'américaine Peet's Coffee & Tea et la scandinave Espresso House. Ou dans des fabricants, comme Caribou Coffee, la maison-mère des marques L'Or, Senseo et Maison du Café, ou Keurig Green Moutain.

JAB possède également des parts de chaînes de bagels, de beignets, de boulangeries-pâtisseries, mais aussi dans des marques de vêtements comme le Suisse Bally, de chaussures comme Jimmy Choo, de parfums, comme le groupe Coty, et autres produits d'hygiène, comme Reckitt Benckiser (Durex, Harpic, Nurofen, etc.).

Réduire le poids de PSA dans les affaires familiales

Ce qui intéresse la famille dans cet investissement "ce n'est pas tellement les produits fabriqués par ces marques, mais la structure de l'entreprise". JAB gère la fortune familiale des Reimann, elle revendique une forte croissance et une forte rentabilité. Son dernier rapport financier indique que sa capacité d'investissement s'est accrue de 40% sur les 6 premiers mois de 2017.

Bref, la prise de participation dans JAB correspond en tout point à la stratégie de la FFP: "la holding prendre des parts significatives mais pas majoritaires, de préférence des entreprises familiales, plutôt industrielles, rentables et en croissance, au sein desquelles elle veut peser sur la stratégie pour le long terme", décrypte son porte-parole.

Pour autant, la famille Peugeot reste "très intéressée par son investissement dans PSA", affirme ce dernier. Mais elle entend continuer de réduire sa dépendance aux performances du groupe. Depuis qu'elle ne détient plus que 13% du constructeur, à parité avec le Chinois Dongfeng et l'État, la holding financière n'a en effet pas cessé de diversifier ses investissements.

FFP est ainsi entrée au capital de Zodiac, entre-temps racheté par Safran dont la famille devrait devenir actionnaire en lui cédant ses titres Zodiac. Une prise de participation chez Seb, chez Ipsos, Sanef, Immobilière Dassault, et bien d'autres. Si bien qu'aujourd'hui, Peugeot-Citroën pèse désormais moins de 10% des actifs de la holding familiale.

Nina Godart