BFM Business

Les grévistes du rail en baisse, selon la sncf

La grève contre la réforme des retraites était suivie à la SNCF lundi par 12,6% de l'ensemble des personnels (contre 15,5% vendredi), selon la direction qui prévoit un trafic d'environ un train sur deux pour la journée de mardi. La fédération CGT des chem

La grève contre la réforme des retraites était suivie à la SNCF lundi par 12,6% de l'ensemble des personnels (contre 15,5% vendredi), selon la direction qui prévoit un trafic d'environ un train sur deux pour la journée de mardi. La fédération CGT des chem - -

PARIS (Reuters) - La grève contre la réforme des retraites était suivie à la SNCF lundi par 12,6% de l'ensemble des personnels, selon la direction...

PARIS (Reuters) - La grève contre la réforme des retraites était suivie à la SNCF lundi par 12,6% de l'ensemble des personnels, selon la direction qui prévoit un trafic d'environ un train sur deux pour la journée de mardi.

A titre de comparaison, le taux de grévistes était de 15,5% vendredi dernier, en baisse par rapport aux jours précédents.

"Mouvement social oui, blocage non", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, soulignant que le taux de grévistes à la SNCF, comme à la RATP à Paris, ne cessait de baisser.

"Un train en Ile-de-France, c'est pas mal. Avant que nous fassions le service minimum, c'était zéro", a-t-il dit sur Europe 1.

Pour mardi, nouvelle journée nationale d'action contre le projet de réforme des retraites, la SNCF prévoit plus d'un Transilien sur deux, un TER sur deux, un TGV sur deux et quatre trains corail sur dix, ainsi qu'un trafic normal sur Eurostar.

Cette prévision est à peu près conforme au trafic de la journée de lundi, où deux TGV sur trois ont finalement circulé.

Dans un communiqué, la fédération CGT des cheminots affirme que les chiffres communiqués par la direction ne sont "pas conformes à la réalité relevée sur les sites ferroviaires".

Elle dit avoir recensé pour sa part 28,32% de grévistes lundi matin et prédit une mobilisation accrue mardi.

Dominique Bussereau a reconnu que la situation ne pouvait pas s'éterniser, soulignant que seulement 5% du fret par rail circulait. "Quand 5% de trains de fret seulement circulent, ce n'est pas une bonne situation", a-t-il dit.

Jean-Baptiste Vey et Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser