BFM Business

Le transport fluvial reprend après un accord

Barrage sur la Seine devant le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, mercredi. Tous les barrages qui bloquaient le trafic sur les fleuves du nord-est de la France ont été levés après la signature d'un accord entre les artisans bateliers et le

Barrage sur la Seine devant le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, mercredi. Tous les barrages qui bloquaient le trafic sur les fleuves du nord-est de la France ont été levés après la signature d'un accord entre les artisans bateliers et le - -

PARIS - Tous les barrages qui bloquaient le trafic sur les fleuves du nord-est de la France ont été levés après la signature d'un accord entre les...

PARIS (Reuters) - Tous les barrages qui bloquaient le trafic sur les fleuves du nord-est de la France ont été levés après la signature d'un accord entre les artisans bateliers et le secrétariat d'Etat chargé des Transports.

Le mouvement avait débuté dans le Nord le 26 avril et s'était étendu à la Seine dimanche, perturbant certains approvisionnements.

Les artisans bateliers dénonçaient la chute de leur revenus provoquée par celle des prix de transport.

"Depuis 06h00 ce matin, la levée des barrages a commencé et à l'heure où je vous parle, le dernier a été levé", a dit à Reuters Didier Carpentier, de l'unique syndicat de la batellerie, La Glissoire. "Malgré la réticence de certains, le trafic reprend".

Après plusieurs réunions de concertation, un protocole a été signé mercredi soir entre les armateurs fluviaux, la chambre de la batellerie, les courtiers et La Glissoire.

Didier Carpentier a souligné que son syndicat resterait "vigilant" sur l'application de l'accord.

Selon le secrétariat d'Etat aux Transports, ce protocole engage les signataires à respecter la législation sur les prix "anormalement bas et à juguler ainsi la baisse des prix enregistrée ces derniers mois dans le transport fluvial".

L'Etat s'est de son côté engagé à faire progresser le plan de soutien et de modernisation du transport fluvial.

Les bateliers, qui réclamaient la fixation d'un seuil minimum de rentabilité, ont obtenu la mise en place d'un observatoire des prix de transport, a ajouté Didier Carpentier.

Valérie Parent, édité par Yves Clarisse