BFM Business

Le pied de nez d'Airbus à Boeing

Airbus a encore battu Boeing en 2014

Airbus a encore battu Boeing en 2014 - Pascal Pavani - AFP

Airbus a déjoué les pronostics en annonçant, ce mardi 13 janvier, avoir enregistré 1.456 commandes nettes. Soit un peu mieux que les 1.432 commandes de son grand rival américain Boeing.

Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus peut légitimement bomber le torse. Ce mardi 13 janvier, son groupe a présenté "des résultats fantastiques", selon ses propres mots, prononcés en conférence de presse.

Avec 1.456 commandes nettes, l'avionneur européen a déjoué les pronostics en parvenant à vendre plus d'avions que Boeing, comme l'an passé. Le groupe américain avait, en effet, fait état de 1.432 commandes nettes la semaine passée, soit le meilleur résultat de son histoire. 

Beaucoup pensaient alors le match plié, car fin novembre Airbus ne faisait encore état que d'un peu plus de 1.000 commandes au compteur. Le groupe européen a ainsi réussi à renverser la vapeur à la toute fin de l'année en multipliant les contrats en décembre.

De nouveaux clients pour l'A380

Au final, Airbus fait à peine moins bien qu'en 2013, où l'avionneur européen avait connu un millésime record avec 1.503 commandes nettes. 

Et encore, ce record aurait pu être battu si Airbus n'avait pas enregistré de nombreuses annulations (340). Les commandes brutes, c'est-à-dire les commandes avant annulations, s'élèvent ainsi à 1.796. 

Dans le détail, Airbus a enregistré 1321 commandes sur ses monocouloirs, dont 824 pour le seul A320 neo, version remotorisée de l'A320, et 135 commandes pour les gros porteurs. Désormais, le carnet de commandes d'Airbus atteint le niveau record de 6,386 appareils pour un montant record de 919,3 milliards de dollars au prix catalogue. 

L'avionneur européen n'a toutefois pas réussi à remplir son objectif de commandes pour son "super-jumbo", l'A380, avec 13 commandes enregistrés, contre 30 visées. Mais, pour 2015, l'avionneur a assuré qu'il trouverait de nouveaux clients susceptibles d'être séduit par cet appareil.

On notera au passage que les vieux quadrimoteurs peinent désormais à trouver preneurs. Airbus n'a enregistré aucune commande nette sur son A340 et il en a été de même pour Boeing avec le 747.

Une légère hausse de livraisons en 2015

Boeing se consolera avec les chiffres des livraisons annuelles qui sont au final plus importantes que celles de son rival européen. Airbus souligne néanmoins dans un communiqué "avoir dépassé ses objectifs en 2014", en livrant un nombre record de 629 avions à 89 clients contre 723 annoncés par Boeing la semaine dernière. L'avionneur européen a en outre livré un peu plus de moyen-courriers que Boeing: 490 avions de la famille A320 contre 485 de la famille 737. Le nombre de livraisons est un des points les plus scrutés par le secteur aéronautique car c'est à cette occasion que les avionneurs sont payés par leurs clients.

Pour 2015, Fabrice Brégier a, par ailleurs, indiqué que le groupe prévoit de faire "légèrement mieux sur les livraisons". Il a également tabler sur un "book to bill" supérieur à 1, ce qui signifie que les commandes devraient excéder les livraisons. On en déduit ainsi qu'Airbus compte, au moins, enregistrer plus de 629 commandes en 2015.

Julien Marion