BFM Business

Le marché automobile européen poursuit sa dégringolade

Le marché automobile européen s'est encore contracté au mois de mai.

Le marché automobile européen s'est encore contracté au mois de mai. - -

Les ventes de véhicules neufs ont encore plongé au mois de mai, selon les chiffres publiés ce mardi 18 juin, par l'association européenne des constructeurs automobile. Il s'agit du niveau le plus faible enregistré depuis le mois de mai 1993.

Après un rebond en trompe-l'œil au mois d'avril (+1,7%), le marché européen a connu une nouvelle sortie de route au mois de mai, selon les chiffres communiqués ce mardi 18 juin, par l'association européenne des constructeurs automobile (ACEA).

La chute a cette fois été de 5,9% dans l'Union européenne à 1,042 millions de véhicules vendus. "En chiffres absolus, il s'agit du niveau le plus faible enregistré depuis le mois de mai 1993, quand les immatriculations ne dépassaient alors pas le million", écrit l'ACEA.

Sur les cinq premiers mois de l'année, les ventes ont atteint 5 millions de nouveaux véhicules, soit 6,8% de moins que lors de la même période en 2012. La France est le pays le plus touché par la baisse (-11,9%), juste devant l'Italie (-11,3%).

PSA accuse un recul de 13,2% de ses ventes

L'atonie du marché hexagonal a des répercussions directes sur les groupes français, qui ont énormément souffert au mois de mai. PSA accuse une baisse de 13,2% et Renault de 10%. Et tous les deux ont vu leurs parts de marché reculer (de 12 à 11% pour PSA et de 8,5 à 8,2% pour Renault).

L'allié de Renault, Nissan, signe en revanche une belle hausse de 5,8% en faisant passer ses ventes de 31.800 unités à 33.700.

Le leader du marché européen, Volkswagen, réussit lui à limiter la casse avec une baisse de ses ventes réduites à 2,8%. Le groupe Daimler, qui compte les marques Mercedes et Smart, réussit lui à progresser (+0,7%).

Julien Marion