BFM Business

Le marché automobile continue de se contracter en Europe

Les immatriculations de Peugeot-Citroën ont baissé de plus de 13% en février.

Les immatriculations de Peugeot-Citroën ont baissé de plus de 13% en février. - -

10,2% de baisse en février. Les immatriculations de voitures neuves ont continué de se tasser en Europe, pour le 17ème mois de suite.

Les constructeurs ne verront pas le bout du tunnel au mois de février en Europe. Selon les chiffres publiés par l'Association des constructeurs européens d'automobiles, ce mardi 19 mars, les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 10,2% le mois dernier.

Depuis 17 mois consécutifs, le marché automobile européen s’asphyxie. Les ventes atteignent leur niveau le plus faible depuis que cette statistique a commencé à être publiée, en 1990. 829.359 immatriculations de voitures neuves ont été enregistrées dans les 27 pays de l'Union européenne ainsi que l'Islande, la Norvège et la Suisse, contre 923.553 il y a un an.

Même les constructeurs allemands souffrent

Les constructeurs américains sont ceux qui ont le plus souffert : Ford accuse un repli de 20,8%, General Motors de 20,1%. Mais les généralistes européens ne sont pas épargnés par la déprime du marché européen. Fiat a vu ses livraisons baisser de 15,7%, PSA Peugeot Citroën de 13,2% et Renault de 8,6%.

Fait nouveau : les constructeurs allemands, qui se tenait jusque-là au-dessus de la mêlée, sont rattrapés par la morosité ambiante. Volkswagen a vu ses ventes baisser au deuxième mois de 2013, de 7,2%. BMW et Daimler ont également vu leur ventes baisser le mois dernier, de respectivement de 2,8% et 1,7%. Audi, la marque haut de gamme de Volkswagen, a subi une baisse de 3,8% de ses livraisons haut de gamme.

Comme l'avaient laissé entendre les dirigeants des constructeurs automobiles lors du salon de Genève, le début de l'année 2013 reste tout aussi difficile que l'année 2012, qui s'était soldée par une contraction de plus de 8% du marché.

N.G. et agences