BFM Business

La SNCF lance une nouvelle carte jeune

Cette nouvelle carte baptisée "Happy Card" permettra aux 16-27 ans de voyager en illimité sur les TGV et les Intercités pour 79 euros par mois, rapporte Le Parisien ce mardi 10 janvier.

La SNCF veut inciter les jeunes à prendre souvent le train. Et la compagnie ferroviaire a décidé d'y mettre les moyens. Ainsi selon Le Parisien de ce mardi 10 janvier, la SNCF a décidé de lancer une nouvelle carte jeune.

Cette carte sera baptisée "Happy Card" et sera lancée à partir du 19 janvier prochain. Elle permettra aux 16-27 de voyager en illimité sur les TGV et les Intercités au prix de 79 euros par mois. Pour pouvoir bénéficier de ce tarif, il faudra souscrire un abonnement de trois mois minimum en ligne (la carte ne sera, en effet, vendue que sur Internet) en transmettant une copie de sa carte d'identité. Une fois enregistré, il suffira de montrer une pièce d'identité au contrôleur pour justifier de l'abonnement.

Des limites

Le tarif s'avère pour le moins intéressant pour les jeunes voyageurs qui se déplacent souvent au cours d'un même mois, le prix moyen d'un trajet en TGV étant de 48 euros, souligne Le Parisien.

Néanmoins, cette carte ne permet que de voyager en seconde classe, et les réservations avec la Happy Card ne seront ouvertes qu'un seul mois à l'avance, contre trois normalement. De plus, les places avec Happy Card seront limitées sur les trains circulant en période de pointe, le vendredi soir par exemple. Enfin, pour résilier son abonnement après les trois premiers mois, il faudra respecter un préavis et payer des frais de gestion dont le montant est encore inconnu.

Séduire les jeunes

Happy Card aura donc pour objectif d'habituer les jeunes à prendre le train, alors que ces derniers se tournent de plus en plus vers le co-voiturage ou les bus, comme l'a d'ailleurs souligné un récent rapport de l'Arafer, le gendarme du rail. Les étudiants représentaient ainsi l'an dernier 19% de la clientèle des autocars, alors qu'ils ne comptent que pour 5% de la population totale.

Récemment, la SNCF avait déjà tenté de séduire les jeunes avec de nouvelles expérimentations tarifaires. C'est ainsi que lors des étés 2015 et 2016 elle avait mis en place des offres de dernière minute avec le système "TGV Pop". "La moitié des 18-24 ans achètent leurs billets une semaine avant le départ, et un sur huit se décide la veille ou le jour même", expliquait alors aux Échos Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF.

Julien Marion avec AFP