BFM Business

La désorganisation du trafic SNCF après les suicides

-

- - -

De nombreux suicides ont eu lieu pendant le week-end de la Pentecôte. Au-delà du drame familial, ces actes perturbent le trafic et la SNCF doit déclencher de nombreuses procédures face à ces situations. Explications.

Sur ces quatre derniers jours, on a recensé 12 suicides, le dernier datant hier soir, au niveau de Valence. Un TGV Paris-Marseille a percuté une personne vers 19 heures occasionnant plus de 3 heures de retard pour les passagers du train et des perturbations sur toute la ligne pendant la soirée. Ces actes provoquent une désorganisation du trafic puisqu'ils nécessitent l'arrêt immédiat des trains sur les deux voies. Un temps d'investigation mené par la gendarmerie ou la police judiciaire nécessaire pour tout décès.

passagers
passagers © -

L'intervention de la SNCF ajouté au temps de l'enquête provoquent les retards

Une fois le corps de la victime transporté, la SNCF doit encore vérifier l’état de marche du train et des voies et réparer les éventuels dommages. Le plus souvent le conducteur, choqué par le drame est aussi remplacé. Ce temps d'intervention de la SNCF s'ajoute au temps de l'enquête ce qui provoque des retards importants comme hier, lundi soir sur la ligne Paris- Marseille.

voies sncf
voies sncf © -
Claire Ricard