BFM Business

L’écotaxe poids lourds reportée à janvier 2014?

Les camions de plus de 3,5 tonnes ont un délai de 4 mois supplémentaires pour entreprendre les démarches auprès d'Ecomouv.

Les camions de plus de 3,5 tonnes ont un délai de 4 mois supplémentaires pour entreprendre les démarches auprès d'Ecomouv. - -

Les transporteurs routiers devraient avoir droit à un nouveau sursis : l’écotaxe, censée rapporter 1,2 milliard d’euros par an, n’entrerait pas en vigueur le 1er octobre 2013 comme prévu. En cause : la complexité de sa mise en œuvre et la grogne des transporteurs.

Le gouvernement s’achemine vers un nouveau report de l’Ecotaxe poids lourds, qui devait toucher, dès le 1er octobre 2013, les camions de plus de 3,5 tonnes.

Ce dispositif, inscrit dans la loi "Grenelle 1" de 2009, est destiné à compenser les pollutions et les dégradations de la chaussée. Elle doit rapporter près de 1,2 milliard par an. Le surcoût pour les transporteurs estimé à 8%, doit être répercuté sur les clients des routiers, pour les inciter à avoir recours à des modes de transports plus verts.

Mais la difficulté de sa mise en oeuvre devrait conduire le gouvernement à fixer à janvier 2014 son application. Ce qui constituerait le second report, la date initiale étant fixée à juillet 2013.

La fiabilité de la collecte des données, qui doit permettre de calculer la taxe, continue de poser problème. Fréderic Cuvillier, le ministre des transports, a expliqué attendre "qu’Ecomouv (l’opérateur privé chargé de collecter l’Ecotaxe auprès des transporteurs) me donne une réponse sur la mise en œuvre du dispositif. J’ai demandé un état des lieux."

Seulement 10.000 poids lourds enregistrés

Les dirgeants d'Ecomouv doivent tenir une réunion vendredi 30 août à l’issue de laquelle ils devraient demander un report pour l’année prochaine, selon des informations du Figaro de ce 29 août.

Un délai qui donnerait aux professionnels du transport, mécontents de la mise en place de la taxe, davantage le temps de se préparer. Les véhicules doivent en effet s’enregistrer auprès d’Ecomov afin d’être équipés d’un dispositif de traçage. Celui-ci doit permettre de connaître l’itinéraire routier emprunté afin de connaître le nombre de kilomètres parcouru parmi les 10.000 km de réseau national et 5.000 km de réseau local soumis à la taxe.

Pourtant, seuls 10.000 poids lourds auraient à ce jour entrepris les démarches, alors que le gouvernement visaient 100.000 à 120.000 camions.

Coralie Cathelinais