BFM Business

Incendie de la motrice d'un TGV: 1.000 voyageurs d'un Paris-Grenoble bloqués

Motrice de TGV.

Motrice de TGV. - BFMTV

L'incendie d'une motrice de TGV a causé vendredi soir l'arrêt du trafic sur la ligne Paris-Grenoble. Quarante pompiers ont été mobilisés.

Quelque 600 voyageurs d'un TGV reliant Paris à Grenoble sont bloqués vendredi depuis la fin de l'après-midi en Isère à la suite de l'embrasement soudain d'une motrice qui a provoqué l'arrêt du train et paralysé le trafic SNCF, a-t-on appris auprès des pompiers.

L'incendie, qui n'a pas fait de victime, s'est déclenché vers 18h30 à Vaulx-Milieu, dans le nord du département de l'Isère, dans une motrice située au milieu d'un TGV double rame en direction de Grenoble.

"Les passagers des voitures voisines de la motrice touchée ont été évacués vers d'autres wagons. Le feu n'est pour l'heure pas encore maîtrisé. C'est un type d'incendie difficile à circonscrire", ont ajouté les pompiers. Quarante soldats du feu étaient mobilisés pour le maîtriser.

Coupure d'urgence des voies dans les deux sens

L'incident a occasionné une forte perturbation du trafic et nécessité une coupure d'urgence des voies en direction de Grenoble dans les deux sens de circulation. Les trains qui devaient les emprunter ont été détournés vers Chambéry (Savoie), Ambérieu (Ain) et Valence (Drôme), a précisé un porte-parole de la SNCF interrogé à Chambéry.

"Nous procédons au rétablissement des voies adjacentes pour faire circuler les trains sur une seule voie", a ajouté cette source, soulignant que la direction régionale de l'entreprise ferroviaire étudiait la possibilité d'un "rebroussement du train vers la gare la plus proche" ou d'un "transfert des passagers vers des autocars".

Trois TER avec 400 personnes bloqués à la suite du TGV

Outre le TGV, trois TER avec environ 400 personnes à bord, circulant derrière lui, ont aussi été bloqués sur les voies, a indiqué un porte-parole national de la SNCF, assurant que la perturbation du trafic était "réduite et très localisée". "On a des itinéraires de détournement dans le coin", vers Chambéry (Savoie), Ambérieu (Ain) et Valence (Drôme), sur lesquels ont été détournés les autres trains, nombreux à circuler en ce week-end de vacances scolaires et de départs vers les stations de ski.

Vers 20 heures, la SNCF attendait le feu vert des pompiers pour faire repartir le TGV vers la gare de Bourgoin-Jallieu, où les passagers de la rame touchée devaient être transbordés dans un nouveau train, l'autre rame poursuivant son trajet, tout comme les trois TER.

D. N. avec AFP