BFM Business

Iberia abandonne les tests de grossesse à l'embauche

Iberia a changé sa politique.

Iberia a changé sa politique. - Gerard Julien - AFP

La compagnie aérienne espagnole faisait passer, depuis 2016, des tests de grossesse aux femmes qui postulaient. Elle a écopé d'une amende.

Iberia a annoncé qu'elle renonçait à faire faire des tests de grossesse aux candidates à l'emploi après avoir écopé d'une amende de 25.000 euros imposée par le ministère du Travail. La compagnie aérienne espagnole "n'inclura plus le test de grossesse dans la visite médicale préalable à l'embauche, un test qui était effectué uniquement pour éviter qu'elles (les femmes, NDLR) prennent des risques", déclare la compagnie dans un communiqué.

Iberia assure en outre n'avoir "jamais renoncé à embaucher une femme du fait qu'elle était enceinte", assurant même l'avoir fait pour cinq des six femmes enceintes qui ont présenté leur candidature en 2016.

Heurter les sensibilités

"La maternité ne peut en aucun cas supposer un obstacle pour l'accès à un poste de travail", a aussi déclaré lundi la ministre de la Santé Dolors Montserrat, en manifestant son "rejet", à cette politique.

La compagnie aérienne a de son côté décidé d'y renoncer en prenant en compte le fait qu'elle pouvait heurter les sensibilités, a expliqué pour sa part la responsable de la politique de prévention des risques de l'entreprise María Teresa García.

Sur les 16.000 employés d'Iberia 46% sont des femmes et plus de 70% dans le cas du personnel de cabine, a précisé la compagnie soulignant que c'était "grâce aux mesures visant à favoriser (...) la grossesse et le fait de s'occuper d'enfants en bas âge".

D. L. avec AFP