BFM Business

Harley-Davidson et Royal Enfield sur les rangs pour racheter Ducati?

VW met en vente Ducati, Harley-Davidson et l'indien Eicher Motors aimeraient mettre la main sur la pépite italienne qui gagne des courses et des parts de marché.

VW met en vente Ducati, Harley-Davidson et l'indien Eicher Motors aimeraient mettre la main sur la pépite italienne qui gagne des courses et des parts de marché. - Yoshikazu Tsuno - AFP

Ducati serait à vendre pour 1,5 milliard de dollars. La marque italienne qui appartient au groupe Volkswagen depuis 2012 intéresserait deux géants mondiaux: l'américain Harley-Davidson et l'indien Eicher Motors qui possède Royal Enfield depuis plus de 20 ans.

Qui aurait pu imaginer que Volkswagen vienne un jour ébranler le monde de la moto? Contraint à une restructuration avec le scandale du dieselgate, le constructeur allemand chercherait à vendre la marque italienne presque centenaire qui a été acquise par sa filiale Audi en 2012. Si BMW, Honda et Suzuki se seraient déjà retirés de la partie, une bataille a démarré entre Harley-Davidson et Eicher Motors, le groupe indien qui possède la marque britannique Royal Enfield.

Selon Reuters, Harley-Davidson aurait accepté de payer 1,5 milliard d'euros pour acquérir la marque italienne. Pour le moment, si des sources parlent du dossier de façon anonyme, personne ne confirme rien. Et pour cause, l’affaire soulève déjà l’inquiétude des syndicats de VW qui se sont officiellement déclarés opposés à la vente.

Chez VW, les syndicats inquiets de la candidature de Harley-Davidson

Dans un courriel que Reuters a pu obtenir, un porte-parole du comité d'entreprise rappelle que "Ducati est un joyau et sa vente n'a pas l'agrément des représentants du personnel qui siègent au conseil de surveillance de Volkswagen". Ils s’insurgent contre la candidature de Harley-Davidson qui, selon les représentants du personnel, est "à des années-lumière de Ducati pour ce qui est de la technologie".

Pour Harley, même si Ducati est une petite entreprise, la marque italienne lui permettrait de mettre un pied dans les segments où il est absent (petites cylindrées et sportives), mais surtout de mettre la main sur des technologies de pointe qui ont permis au constructeur de Bologne de renouer avec le succès.

Grâce à l'innovation, le chiffre d’affaires de Ducati a bondi de 21,5% en 2015. Et en 2016, la marque rouge a livré 55.451 motos. De son côté, le géant américain a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 6,3 milliards de dollars et a livré 268.000 motos dans le monde.

L'appétit mondial du constructeur indien

Mais l’américain n’est pas le seul sur les rangs. Face à lui, des constructeurs indiens parmi lesquels Eicher Motors, célèbre sur toute la planète grâce au succès de Royal Enfield, la marque historique britannique qui lui appartient depuis les années 90. En Inde, l’affaire fait du bruit et rappelle la stratégie de Tata Motors qui a racheté Jaguar Land Rover en 2008.

Lors de l’exercice fiscal 2016/2017, Eicher Motors annonce avoir vendu 660.000 motos dans le monde et veut s’approcher du million d’ici l’an prochain. Mais tout comme Harley-Davidson, le constructeur indien n'a pas officiellement confirmé son intention d'acquérir la marque italienne.

Pascal Samama