BFM Business

Grève SNCF: le trafic sera encore perturbé mardi

Le trafic restera perturbé mardi. (image d'illustration)

Le trafic restera perturbé mardi. (image d'illustration) - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Au dixième jour de grève contre la réforme ferroviaire, le trafic sera encore perturbé mardi.

La grève à la SNCF se poursuit. La direction de la compagnie ferroviaire a dévoilé ses prévisions de trafic pour mardi. 1 TGV et Intercités sur 3, 2 Transilien et TER sur 5 circuleront. 

Légèrement plus perturbé que lundi sur les TGV, la trafic sera ainsi quasiment similaire à celui de la veille sur les trains du quotidien et les Intercités. À l'international, en moyenne un train sur deux devrait circuler, comme lundi, selon les prévisions de la SNCF.

Dans le détail, sur le réseau TGV, les perturbations seront plus fortes sur l'axe Atlantique et les Ouigo, avec un train sur quatre en circulation, mais moindres dans l'Est (3 sur 5), le Nord et le Sud-Est (2 sur 5).

En région parisienne, la moitié des RER A et B circuleront tandis que seul un RER C et E sur trois est annoncé, comme lundi. Il y aura deux trains sur cinq sur la ligne D.

"La grève s'érode", affirme la direction de la SNCF

Sur les lignes internationales, le trafic est qualifié de "peu perturbé" par la SNCF: le Thalys fonctionnera "quasi" normalement et 80% des Eurostar circuleront. Il n'y aura aucun train entre la France et l'Italie, un sur trois depuis et vers la Suisse et trois sur quatre depuis et vers l'Allemagne. La liaison avec l'Espagne n'est pas touchée.

"La grève s'érode lentement", avait estimé dimanche le patron de la SNCF Guillaume Pepy. Le taux de grévistes communiqué par la direction de la SNCF pour la journée de lundi est le plus bas depuis le début de la grève, à 17,45%, mais avec une mobilisation toujours forte des conducteurs, grévistes à 62,6%. Ce cinquième épisode de grève, lancée par les syndicats sur un rythme de deux jours sur cinq jusqu'à juin, se terminera mercredi à 07H55.

>> Plus d'informations à venir sur BFMBusiness.com 

A.M. avec AFP