BFM Business

Gaz, péage, Livret A… : ce qui change au 1er février

Le taux de livret A va passer de 2,25% à 1,75% le 1er février.

Le taux de livret A va passer de 2,25% à 1,75% le 1er février. - -

Comme tous les ans, au 1er février, le prix du péage augmente sur l’ensemble des réseaux autoroutiers. Ce n’est pas le seul changement cette année. Le prix du gaz doit lui baiser tout comme le taux du Livret A qui passe de 2,25% à 1,75%.

C’est une tradition, tous les ans, le 1er février, le prix du péage augmente sur l’ensemble des réseaux autoroutiers de l’hexagone. Cette année la hausse sera comprise entre 1,18 % et 2,29 %. C'est sur le réseau des Autoroutes du Sud de la France que cette hausse sera la plus importante.
Mais ce n’est pas le seul changement cette année. Le prix du gaz, lui, doit baisser de 0,5%, résultat de l’application de la réforme votée fin 2012 sur le mode de calcul du prix du gaz qui désormais est modifié tous les mois afin de modérer d’éventuelles flambées des prix.
Le taux du Livret A quant à lui diminue à 1,75% contre 2,25% actuellement. C’est une modification qui a son importance pour ce placement le plus répandu de France et dont le plafond a été relevé à 22 950 euros en début d'année. Le Livret A rapportera donc moins cette année : pour 15 000 euros vous gagnerez 262 euros contre 412 avec le taux précédent. La baisse des taux de rémunération s'applique également au LDD, le Livret de développement durable.

« Une vertu de liquidité immédiate »

Pour les experts, même si son taux baisse, il ne faut pas hésiter à placer son argent sur un Livret A comme le soutien Cyril Blesson, associé au Cabinet d'étude économique Pair Conseil et rédacteur des "cahiers de l'épargne". « Le gros avantage, souligne l’expert, c’est sa vertu de liquidité immédiate. C’est un placement liquide c’est-à-dire qu’on peut récupérer de l’argent sans pénalité fiscale. Il rapporte, 1,75 % net de fiscalité et de prélèvements sociaux alors que les autres produits qui affichent 2,25% à l’horizon d’un an sont fiscalisés. Au final, ils rapportent moins que le Livret A ».

« Il ne va pas y avoir de décollecte massive »

Malgré cette baisse de rendement, Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants, n’imagine pas que les Français désertent totalement et rapidement le Livret A, ce placement simple qu’ils comprennent. « Les Français ne vont pas se détourner du jour au lendemain du Livret A. C’est vrai que certains vont pouvoir réfléchir et se demander si c’est le meilleur placement, surtout si on n’a pas besoin d’argent tout de suite. Une partie des épargnants va se demander s’il n’y a pas de meilleurs placements mais il ne va pas y avoir de décollecte massive. Le Livret A, c’est un produit simple : on met de l’argent dessus et on est sûr de le récupérer. C’est un petit rendement mais on comprend le Livret A et c’est ça qui fait sa force ».

Tugdual de Dieuleveult avec C.Martelet