BFM Business

Ford accélère sur la voiture électrique et teste le covoiturage

En 2020, les véhicules électriques pourraient représenter 40% des immatriculations de Ford contre 13% actuellement.

En 2020, les véhicules électriques pourraient représenter 40% des immatriculations de Ford contre 13% actuellement. - Ford

Ford investira 4,5 milliards de dollars supplémentaires dans les véhicules électriques. D'ici 2020, 13 nouveaux modèles seront lancés. Le constructeur essaye aussi un service de covoiturage pour ses salariés.

Ford accélère ses investissements dans la voiture électrique. Le constructeur va investir 4,5 milliards de dollars supplémentaires dans le développement de ces véhicules lors des cinq prochaines années. Le deuxième groupe automobile américain espère fabriquer treize nouveaux modèles tout électriques fonctionnant sur batterie ou à autonomie étendue et hybrides d'ici 2020. À cette échéance, les véhicules électriques pourraient représenter 40% de ses immatriculations de véhicules, contre 13% actuellement.

Dès l'an prochain, Ford lancera une nouvelle version de son premier seul véhicule 100% électrique présenté en 2013, la Focus, qui sera dotée d'une autonomie de 160 km, avec un délai de recharge en mode rapide, de l'ordre de 30 minutes. Elle sera produite en 2016 et lancée sur les marchés nord-américain et européen.

Ford a déjà lancé des voitures électriques et hybrides

Outre le modèle Focus, Ford dispose déjà aux États-Unis de véhicules 100% électriques, hybrides (électrique/essence) et hybrides rechargeables sur une prise de courant domestique ou une borne publique, parmi ses modèles Fusion (cousine de la Mondéo) et C-Max.

Ces nouveaux investissements de Ford arrivent, toutefois, au moment où les ventes de véhicules "propres" pâtissent des bas prix de l'essence à la pompe aux États-Unis.

À l'exception du constructeur de véhicules électriques de luxe Tesla (+82%), les autres grands constructeurs présents sur le marché américain n'échappent pas à la morosité: les ventes de la Prius, l'hybride de Toyota, ont chuté de 12%, celles de la Chevrolet Volt (GM) de 25%, tandis que la Leaf de Nissan a vu ses ventes plonger de 41%.

Un service de covoiturage à l'essai

Le deuxième constructeur automobile américain expérimente un service de covoiturage pour ses salariés aux États-Unis, employés sur son campus industriel géant de Dearborn, dans l'état du Michigan.

Il s'appuie sur une flotte de 21 fourgonnettes Transit aménagées pour le transport de personnes. Ce service de navette dessert 109 points et convoierait quotidiennement 300 salariés. Pour réserver leur place à bord de ces véhicules, ceux-ci ont recours à une application mobile pour smartphone, comme le font les utilisateurs d'Uber. Ford a développé un algorithme évolué qui tient compte des conditions climatiques, du taux d'occupation, des conditions de trafic, pour optimiser les trajets de ses navettes.

Frédéric Bergé