BFM Business

Fiat prend les commandes de Chrysler

Fiat prend le contrôle de Chrysler

Fiat prend le contrôle de Chrysler - -

Fiat qui détenait déjà 58,5% de Chrysler a racheté, mercredi 1er janvier, les 41,46% qu'il ne possédait pas. Un géant de l'automobile mondiale va voir le jour.

Fiat commence bien l'année. Après des mois de blocage, Fiat est parvenu, mercredi 1er janvier, à un accord lui permettant de mettre la main sur la totalité du groupe automobile américain Chrysler.

Pour Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat et président de Chrysler, cet accord, qui rentrera "dans les livres d'histoire", permettra "de créer un constructeur automobile global, avec un bagage d'expériences, de points de vue et de compétences unique au monde, un groupe solide et ouvert".

Fiat ne détenait jusqu'ici que 58,5% de Chrysler, le reste (41,46%) étant aux mains du fonds de pension Veba, appartenant da syndicat américain de l'automobile UAW.

Des mois de conflits

Selon cet accord, qui fait suite à des mois de conflit sur le prix entre les deux parties, Veba recevra pour cette part un total de 3,65 milliards de dollars, a indiqué Fiat dans un communiqué.

1,75 milliard de dollars (1,27 milliard d'euros) lui sera versé par Fiat au comptant, le reste étant fourni sous forme de dividendes extraordinaires de Chrysler à ses actionnaires. Fiat reversera sa part à Veba.

L'accord prévoit en outre des "contributions ultérieures" du groupe Chrysler à Veba d'une valeur totale de 700 millions de dollars, payables en quatre tranches annuelles, dont la première, le jour du bouclage de l'opération. Pour sa part, le syndicat UAW s'engage à "soutenir les activités industrielles du groupe Chrysler".

D. L. avec AFP