BFM Business

Fiat Chrysler bientôt sous pavillon chinois?

Le constructeur chinois Great Wall Motors compte faire une offre de rachat soit partiel soit total sur le groupe américano-italien.

C'est une opération qui montrerait un peu plus la montée en puissance de la Chine dans le secteur automobile. Selon les informations de Reuters, le groupe chinois Great Wall Motors a sollicité un rendez-vous avec les dirigeants de Fiat Chrysler Automobile (FCA) afin de leur exposer une proposition de rachat total ou partiel.

L'agence Reuters cite deux sources ayant requis l'anonymat et un membre du service de presse de Great Wall Motors a confirmé l'intérêt du constructeur chinois pour FCA. "Concernant cette affaire, nous avons l'intention d'acquérir", a-t-il notammeny déclaré.

Un intérêt prononcé pour Jeep

Plus tôt ce matin, le site de la revue spécialisée Automotive News rapportait que le constructeur chinois était plus particulièrement intéressé par la marque Jeep, propriété de Fiat Chrysler. Automotive News citait ainsi un courriel envoyé par le président de Great Wall, Wang Fengying, septième homme le plus riche d'Asie.

"Notre objectif stratégique est de devenir le plus important constructeur mondial de SUV", explique un porte-parole à Automotive News. "Acquérir Jeep, une marque mondiale de SUV, nous permettrait d'atteindre cet objectif plus rapidement et dans de meilleures conditions".

En avril dernier, lors d'une conférence avec des analystes, Sergio Marchionne, le patron de Fiat Chrysler, avait laissé entendre que Jeep, au même titre que Ram, avait les reins suffisamment solides pour devenir une entité autonome du groupe, comme cela a été le cas avec Ferrari, qui a fait scission avec FCA fin 2015.

J.M.