BFM Business

Faurecia supprime une centaine de postes en France

-

- - Mychele Daniau - AFP

L'équipementier automobile Faurecia a annoncé vendredi en comité d'entreprise sa décision de supprimer 92 postes de travail sur 300 dans son usine de Theillay (Loir-et-Cher), a-t-on appris vendredi de source syndicale. La direction de Faurecia a invoqué une baisse d'activité pour justifier cette réduction d'effectifs, selon la même source.

Selon la CGT, cette usine espérait recevoir une production de hayons de coffres pour l'Opel Meriva et la Peugeot 3008 en mars, mais c'est l'usine d'Audincourt (Doubs) qui a récupéré ce marché. La perte de ces contrats avait déclenché un droit d'alerte de la CGT.

"Les prévisions d'activité nous laissaient craindre du chômage partiel voire une baisse d'effectifs. On ne s'attendait pas à perdre près d'un tiers de l'effectif", a commenté Denis Merrien, secrétaire du CCE (CGT). Une assemblée générale du personnel devrait se tenir lundi matin.

L'usine de Theillay a appartenu à Matra Automobile jusqu'en 2003 avant d'intégrer l'équipementier Ranger, puis Sora Composites, et enfin Faurecia en 2012. En 2008, elle employait plus de quatre cents salariés. Le groupe Faurecia, filiale de PSA, emploie plus de 98.000 personnes dans le monde et a réalisé 18,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014.

N.G. avec AFP