BFM Business

Ecotaxe: les transporteurs appellent à une nouvelle journée d'action en Ile-de-France

Les routiers comptent bloquer une partie des autoroutes de France.

Les routiers comptent bloquer une partie des autoroutes de France. - -

Les transporteurs routiers d'Ile-de-France appellent à une nouvelle journée d'action samedi 30 novembre contre l'écotaxe et l'"annulation du contrat d'Ecomouv."

L'Organisation des transporteurs routiers européens, l'Otre, l'une des organisations professionnelles du secteur, a appelé les transporteurs à se mobiliser contre l'écotaxe samedi 30 novembre en Ile-de-France, lors d'une déclaration lundi 25 novembre.

L'Otre, qui rassemble des petites entreprises de transport routier, était déjà à la source de la mobilisation du 16 novembre, qui avait réuni 2.100 poids-lourds à travers l'Hexagone selon le ministère de l'Intérieur. Son Gilles Mathelié-Guinlet, avait déclaré à BFMTV que son organisation avait "dénombré quatre mille poids-lourds".

Samedi 30 novembre, des barrages filtrants seront donc installés dans le sens Province-Paris sur l'A4, l'A6 à hauteur de l'aire de Villabé et sur l'A1 à hauteur de l'échangeur A3.

Mesures contre le dumping social

L'Otre demande l'"abrogation de la loi" et l'"annulation du contrat Ecomouv'". Jean-Marc Ayrault a annoncé, le 18 novembre, la suspension de la taxe en attendant les propositions des parlementaires mais sans donner de délais précis. Son ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, lui, a affirmé qu'elle était suspendue jusqu'à la remise à plat de la fiscalité, en 2015.

Mais les revendications de l'Otre Ile-de-France ne se limitent pas à l'écotaxe. L'organisation réclame également des "mesures urgentes contre la concurrence déloyale d'Europe de l'Est et du dumping social" et la "suspension provisoire des autorisations de cabotage comme l'autorise le droit européen".

J.S avec AFP