BFM Business

Des autoroutes bientôt plongées dans le noir

130 km d'autoroutes et de voies rapides bientôt plongés dans le noir, en région parisienne

130 km d'autoroutes et de voies rapides bientôt plongés dans le noir, en région parisienne - -

Une mesure routière qui va faire faire des économies à l'Etat : 130km d’autoroutes et de voies rapides en région parisienne, ne seront plus éclairés la nuit.

La Direction des routes annonce la suppression dès ce mercredi soir, de l’éclairage sur 130 km d’autoroutes et de voies rapides en région parisienne. A commencer par le tronçon de l’A 86 entre l’A 15 et l’A 14, au nord-ouest de Paris. Et ainsi de suite, jusqu’au mois de juillet, notamment sur l’autoroute A 6, les nationales 12, 6, 104… Selon Le Parisien, une petite dizaine de portions de route seront plongées dans le noir, d’ici à l’été.

Electricité : moins 40% sur la facture

Objectifs affichés, Grenelle de l’environnement oblige : lutter contre la pollution lumineuse et réduire la consommation d’électricité. Sur une facture globale d’environ 3 millions d’euros, cela représenterait une baisse de 40%.

Sécurité routière : moins de morts sur les routes ?

Eteindre la lumière sur le bord des routes signifie également des automobilistes plus vigilants et qui roulent moins vite, et donc des vies épargnées. C’est en tous cas l’argument avancé par la Direction des routes d’Ile-de-France (Dirif). Un exemple, sur l’autoroute A 15, qui n’est plus éclairée depuis 2007 : le nombre d’accidents a baissé de 30%.

Pourtant, comme le rappelle Yannick Paternotte, maire de Sannois et député du Val d’Oise : « Sur l’autoroute, on nous a expliqué pendant très longtemps que l’éclairage faisait baisser le nombre d’accidents. Aujourd’hui, on nous explique le contraire. Je me pose des questions : n’est-ce pas lié aux problèmes budgétaires de l’Etat ? Donc, je voudrais qu’il y ait des données objectives. Moi, je suis assez partisan de couper l’éclairage sur l’A 15 ou l’A 115, sauf au niveau des échangeurs et des bretelles, parce que l’insertion du trafic est difficile et accidentogène. »

La Rédaction