BFM Business

Déclin du diesel: quel constructeur automobile a le plus à perdre?

L'Ile-de-France s'achemine vers la fin du diesel.

L'Ile-de-France s'achemine vers la fin du diesel. - Anthony Devlin / AFP

Alors que les ventes de voitures diesel ont marqué le pas l’année dernière, quelles marques sont le plus impactées par ce désamour? La réponse selon les données exclusives du cabinet JATO Dynamics.

Quel est le point commun entre le Nissan Qashqai, le Volkswagen Tiguan, le BMW X1 ou encore le Peugeot 3008? Ce sont tous des SUV, mais ce sont surtout les SUV qui se vendent le plus en diesel. Et donc les plus menacés par le désamour des consommateurs pour ce type de carburant.

L’année dernière, les voitures diesel ne représentaient en effet plus que 43,8% seulement du marché européen, contre 55% en 2011, selon une étude publiée par le cabinet JATO Dynamics. L’effondrement est en particulier impressionnant dans cinq pays, dont la France. Même si le recul du diesel ne date pas de l'an dernier, il semble s'être accentué sous l'effet des interdictions de circulation anticipées dans de nombreuses villes. Ainsi, 47% seulement des véhicules vendus l'an dernier étaient des diesel, contre 72% en 2011...

Le Tiguan, le Qashqai, le 3008…

JATO Dynamics a donc listé les dix modèles les plus vendus en version diesel l’année dernière. En tête se trouve le Volkswagen Tiguan, juste devant le Nissan Qashqai (2e), le Ford Kuga (3e) et le Peugeot 3008 (4e). Autre modèle français, le Dacia Duster prend la neuvième place, derrière les Hyundai Tucson (5e), BMW X1 (6e), Volvo XC60 (7e), et Kia Sportage (8e).

Les propriétaires de grands SUV sont souvent de gros rouleurs (de 15 à 20.000 km par an minimum), ce qui peut justifier l’achat d’un modèle diesel, qui consomment moins. Ces modèles se retrouvent aussi dans les flottes de véhicules d'entreprise, elles aussi en grande majorité diesel (79%, selon les chiffres de JATO Dynamics).

Les SUV de luxe et les marques françaises

JATO Dynamics a également listé les constructeurs qui vendent le plus de véhicules carburant au gazole, tous modèles confondus. Jaguar Land Rover peut réclamer le titre de constructeur le plus diéselisé d’Europe, avec pratiquement 90% de ses ventes. Le constructeur britannique se voit donc sous une double menace en 2018: le Brexit et sa dépendance au diesel. Autre constructeur diéselo-dépendant sur le papier: Volvo avec un ratio de 80% l’année dernière. La marque suédoise a cependant lui déjà réagi face à cette dépendance. Volvo a annoncé l’été dernier qu’il électrifiera tous ces modèles dès 2019: une version électrique ou hybride rechargeable sera disponible pour chaque nouveau modèle.

Derrière Volvo, Jeep, et les trois constructeurs premium allemands sont les plus gros vendeurs de diesel. Audi, BMW et Mercedes travaillent au lancement de gamme complète de véhicules hybrides et électriques. En dehors des marques de luxe, friandes de gros SUV majoritairement achetés en version diesel, les marques françaises sont les plus dépendantes. Environ un véhicule sur deux chez Peugeot comme chez Renault est un diesel, selon JATO Dynamics, contre moins de 40% chez Fiat, ou encore Opel.

Cette baisse des ventes de diesel pose cependant la question du respect des limites d'émissions de CO2. L'an dernier en France, les émissions de CO2 ont grimpé, une première depuis le milieu des années 90.

Pauline Ducamp