BFM Business

Dassault engrange une commande auprès de l'Égypte

Le Falcon 7X de Dassault

Le Falcon 7X de Dassault - Dassault Aviation

Le groupe d'aviation a signé un contrat pour quatre avions d'affaires, rapporte la Tribune, ce lundi 16 août. Le montant est d'environ 300 millions d'euros.

Dassault Aviation a signé un contrat avec l'Egypte portant sur la vente de quatre avions d'affaires Falcon 7X pour environ 300 millions d'euros, a annoncé La Tribune.fr mardi.

"Le contrat est signé, l'acompte est attendu", indique La Tribune qui ne cite pas de sources. Interrogé par l'AFP, le constructeur français n'a pas souhaité commenter cette information. 

Dassault a signé ce contrat "au Caire en vue de remplacer l'actuelle flotte à usages gouvernementaux composée actuellement d'avions américains", précise La Tribune.

L'avionneur a déjà vendu 24 avions de chasse Rafale à l'Égypte en février 2015.

Des perspectives revues à la baisse

En juillet, Dassault Aviation a annoncé qu'il avait revu à la baisse ses perspectives de livraisons de Falcon de 60 à 50 appareils pour 2016, en raison de la faiblesse du marché de l'aviation d'affaires affecté, selon le constructeur, par les difficultés de pays émergents comme le Brésil ou la Chine, un environnement géopolitique et économique instable et la dépréciation des avions d'occasion.

Au premier semestre 2016, Dassault Aviation a enregistré 22 commandes de Falcon et 11 annulations de son dernier-né, le Falcon 5X, en raison des retards de production de l'équipementier Safran dans le développement du moteur SilverCrest.

 Le Falcon 7X, certifié en 2007, peut parcourir 11.000 km. Il est équipé de trois réacteurs et est le premier avion d'affaires au monde à être équipé de commandes de vol électriques.

Le Falcon 8X, qui peut franchir une distance de 11.945 km, a reçu la certification de l'administration européenne de l'aviation civile (EASA) et les premières livraisons auront lieu au début du 4è trimestre, avait annoncé le constructeur fin juin.

J.M. avec AFP