BFM Business

Crash A320: comment s'organisent les pilotes dans le cockpit?

-

- - -

Selon le procureur de Marseille, le copilote était enfermé seul dans le cockpit au moment du crash de l'A320 de la Germanwings tandis que son collègue est resté bloqué à l'extérieur. Pendant un vol, comment les pilotes s'organisent dans le cockpit pour aller et venir durant un vol? Explications.

Intoxication, dispute, ou besoin naturel, les causes amenant un pilote à se retrouver seul aux commandes de l'appareil sont multiples. Selon les informations du procureur de Marseille révélées ce jeudi, le copilote de l'A320 qui s'est crashé mardi dans le sud des Alpes était bien seul dans le cockpit au moment du drame. Quelles sont les règles en la matière? A quels moments pilote et copilote sont-ils autorisés à quitter le cockpit?

"La seule raison de s'absenter, c'est pour aller aux toilettes"

Yves Deshayes, du syndicat national des pilotes de ligne, a précisé jeudi sur BFMTV les règles de sécurité imposées aux pilotes concernant les mouvements à l'extérieur du cockpit. "Depuis le 11-Septembre, la seule raison de s'absenter, c'est pour simplement aller aux toilettes. Dans tous les autres cas les consignes sont extrêmement claires. Il est hors de questions de quitter le cockpit pour une autre raison que ça", a-t-il indiqué. Faudra-t-il faire évoluer les consignes de sécurité? "Il y a des enseignements à tirer de cet accident. On est parti d'un postulat sur la sûreté disant qu'à partir du moment où il y a un pilote conscient dans le cockpit, il n'y avait plus de problème. Il y aura des enseignements à tirer c'est sûr", estime-t-il.

La configuration de l'intérieur des appareils joue un rôle important dans la protection de l'accès au cockpit, notamment sur les moyen-courriers. "Il faut gagner le maximum de places pour mettre le maximum de passagers. Dans les moyen-courriers, la porte du cockpit est avant les toilettes, ce qui fait qu'un pilote qui doit subvenir à ses besoins doit obligatoirement sortir de l'habitacle", explique Jean-Claude Buck, ancien commandant de bord, sur BFMTV. "Par contre, sur les longs-courriers la porte d'isolement du cockpit se trouve en général à l'arrière d'une zone où il y a des toilettes et des couchettes pour les équipages", souligne-t-il.

Le copilote se pose en Suisse pour demander l'asile

Hormis les raisons traditionnelles comme aller aux toilettes, d'autres situations amènent parfois les pilotes à se trouver seul aux commandes de l'appareil. "Il y a eu des cas de mort ou d'indispositions dus à des intoxications alimentaires qui ont rendu l'un des pilotes incapable de remplir sa fonction", a par exemple expliqué Jean-Claude Buck. D'autres situations de pilote exclu du cockpit sont en revanche plus cocasses.

En février 2014, profitant d'une pause du commandant de bord parti aux toilettes, le co-pilote de la compagnie Ethiopian Airlines a pris les commandes de l'avion et l'a détourné vers la Suisse afin d'y demander l'asile. L'homme de 31 ans, a déclenché lui-même le signal d'alerte au détournement d'avion et a expliqué lors de ses conversations avec la tour de contrôle "se sentir menacé" dans son pays.

En janvier 2015, sur le vol effectuant la liaison entre Minneapolis et Las Vegas, c'est un pilote de la compagnie Delta Air Lines qui est resté bloqué à l'extérieur du cockpit juste avant l'atterrissage. La raison? Le mécanisme d'ouverture était resté bloqué. L'avion a cependant pu atterrir sans encombre grâce au copilote.

Audrey Guiraud