BFM Business

Cloué au sol, cet avion coûte 2,5 millions d'euros par mois à Air France

-

- - -

L'exploitation d'un des Boeing 787 de la compagnie fait l'objet d'un conflit entre les pilotes et la direction. La compagnie pourrait donc devoir le louer à Air Austral.

Air France n'est pas en mesure d'exploiter tous les Dreamliner 787 que Boeing lui a livrés. En cause: une pénurie de pilotes habilités à les piloter. Ce n'est pourtant pas les candidats qui manquent. Le blocage est en fait lié aux conditions de travail des instructeurs chargés de les former.

Des conditions qui nécessitent un accord des syndicats, lesquels refusent de le signer. Ils réclament en contrepartie une hausse du salaire des instructeurs, et un droit de véto sur la sécurité des vols. En clair: si la direction décide d'une sanction après un manquement grave d'un pilote, les syndicats pourront s'y opposer.

Décision du SNPL mercredi

Le cycle de formation des pilotes du nouveau 787 est donc interrompu, dans l'attente d'une résolution du conflit. Le SNPL, principal syndicat de pilotes, doit décider mercredi s'il signe ledit accord.

Si ce n'est pas le cas, Air France envisage tout bonnement de louer l'appareil à Air Austral. Car pendant ce temps, celui-ci est cloué au sol, et coûte la bagatelle de 2,5 millions d'euros à la compagnie française.

Y.D.