BFM Business

Cette Nissan Leaf brille la nuit

La peinture capte les UV de la lumière du jour pour briller la nuit

La peinture capte les UV de la lumière du jour pour briller la nuit - Nissan

Le groupe nippon a décidé d'appliquer à son modèle une peinture qui capte de jour les ultraviolets pour rendre la voiture phosphorescente, une fois la nuit tombée.

Vous rêviez d'une voiture qui scintille la nuit à la manière d'une luciole? Nissan s'apprête à exaucer votre vœu. Le constructeur nippon a eu, selon ses propres termes, "une idée lumineuse" pour sa Nissan Leaf, son véhicule 100% électrique.

Le groupe a ainsi décidé d'appliquer à son automobile une peinture dotée d'une nouvelle technologie qui absorbe les rayons ultraviolets de la lumière du jour pour permettre ensuite au véhicule d'être étincelant, une fois la nuit tombée.

"Au travers de cette démarche, Nissan souhaite mettre en avant ses clients 100% électrique qui se tournent de plus en plus vers l'énergie solaire pour leurs besoins personnels", explique l'entreprise dans un communiqué.

Cette peinture est conçue à base de matières entièrement organiques et contient par exemple de l'aluminate de strontium, une poudre inodore, chimiquement et biologiquement inerte, selon Nissan. Le constructeur nippon se targue d'être le premier à utiliser directement une telle technologie.

Une durée de vie de 25 ans

Pour la mettre au point, Nissan a travaillé avec l'inventeur Hamish Scott, qui est notamment connu pour avoir créé le Starpath, un spray qui absorbe les UV durant le jour pour permettre à la surface où il est appliqué de briller la nuit durant huit à dix heures.

Pour le moment cette peinture est une expérience. Si elle venait toutefois à être commercialisée, sa durée de vie serait de 25 ans, selon Nissan. Le Leaf, dont Nissan rappelle qu'il est le véhicule 100% électrique le plus vendu au monde, s'est écoulé à environ 160.000 exemplaires. Outre cette "lumineuse" coquetterie, le groupe nippon travaillerait à l'amélioration de l'autonomie du véhicule qui pourrait ainsi, selon les Echos, passer à 300 voire 400 km dès 2017, contre un peu moins de 200 km à l'heure actuelle.

J.M.