BFM Business

Ces trains grandes lignes devraient vous redonner l'envie de voyager

Déjà gestionnaires des TER, les régions récupèrent de l'État la gestion de grandes lignes SNCF les concernant. Des rames ultra-modernes circuleront à la place de trains Intercités vieillissants, souvent critiqués pour leur vétusté.

Menacés de décrépitude, les trains Intercités, des rames Corail rénovées, vont avoir de modernes successeurs sur plusieurs grandes lignes SNCF (hors TGV). "L'offre ferroviaire est d’un autre âge, le matériel est à bout de souffle, il fallait agir vite et trouver une solution innovante pour sortir de l'impasse" a commenté le président (centriste) de la Normandie, Hervé Morin, lors de la signature de l'accord.

Cette région est la première à avoir récupéré l’organisation des transports sur cinq grandes lignes Intercités jusqu'à alors co-gérées par l'Etat et la SNCF. La Normandie a obtenu en contrepartie la prise en charge par l’État du renouvellement complet du matériel ferroviaire, soit un investissement de 720 millions d’euros. Les usagers des lignes Paris-Caen-Cherbourg, de la branche Deauville-Trouville et de Paris-Rouen-Le Havre embarqueront ainsi dans 40 trains neufs dès 2020.

Les Normands consultés pour l'aménagement intérieur

Ces futurs trains à 2 étages correspondent à la version "grand confort" et grandes lignes de Bombardier, soit des rames Omneo Premium. Plus larges de 15 cm que les Corails actuels (au risque d'avoir fait craindre un temps que ces rames seraient hors gabarit à la gare Saint-Lazare) ces trains transportent 940 personnes sur deux rames, avec un confort digne du TGV. Espace handicapé avec toilettes adaptées, wi-fi, prises électriques et affichage de la réservation sur les sièges feront partie des services proposés.

En revanche, les autres options d’équipements et de design intérieur seront définies ultérieurement. Elles dépendront des résultats de la consultation publique en cours lancée par la région qui a souhaité demander l'avis des futurs usagers des rames. Il est d'ores et déjà prévu que les sièges (conçus à Évreux dans l’Eure par la société Compin) auront un confort au moins égal à ceux des TGV Atlantique actuels.

-
- © L'État va acquérir pour le compte des Hauts-de-France 10 rames Alstom Coradia Liner neuves pour 150 millions d'euros-Alstom

Les voyageurs se rendant en Normandie ne seront pas les seuls à être (bientôt) transportés dans des rames neuves. Les Hauts-de-France ont aussi obtenu le remplacement intégral des trains vieillissants par des trains neufs Alstom Coradia Liner. Deux lignes Intercités sont concernées (Paris-Amiens-Boulogne et Paris-St Quentin-Maubeuge/Cambrai) dont la région reprendra la gestion en 2019.

L'État finance les 150 millions d'euros nécessaires à l'acquisition des 10 rames neuves qui permettront notamment d'aller en baie de Somme ou au Touquet-Paris-Plage avec des trains aux standards actuels de confort.

Ces trains offriront un accès de plain-pied avec un plancher bas intégral, complété par un comble-lacune automatique. Cela facilitera l'accès au train pour les passagers chargés de bagages ou en fauteuil roulant. À bord, les sièges inclinables sont dotés d’accoudoirs et équipés des standards du confort qu'attendent aujourd'hui les voyageurs : prise électrique, porte-veste, liseuse, porte-revue et repose-pied.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco