BFM Business

Ces patrouilleurs de l’autoroute qui assurent vos vacances

Patrouilleur d'autoroute, Un métier qui peut être parfois très risqué surtout en période de grands départs quand le trafic est dense.

Patrouilleur d'autoroute, Un métier qui peut être parfois très risqué surtout en période de grands départs quand le trafic est dense. - -

C’est les vacances, et cette année comme l’année dernière nous allons vous faire vivre cette période estivale à travers divers reportages aux quatre coins de la France. Cette semaine, ce sont les travailleurs de l’été qui sont à l’honneur. En ce lundi, RMC s'intéresse aux patrouilleurs d’autoroute.

Quand vous êtes sur le chemin des vacances, coincé dans les embouteillages, les patrouilleurs d’autoroute ne sont jamais très loin. On n’y prête guère attention et pourtant ils sont visibles. Habillés d’un gilet jaune fluo, ces hommes et femmes assurent la sécurité des autoroutes. Un métier qui peut être parfois très risqué surtout en période de grands départs quand le trafic est dense.

Pour un vélo d’enfant, Alain Loriot doit traverser les voies

Alain Loriot est patrouilleur sur l’autoroute A13 et A29 entre Caen et Paris. Parfois, il doit prendre de très gros risques pour récupérer un objet tombé d’un véhicule. Pour un vélo d’enfant, Alain Loriot doit traverser les voies ou les voitures roulent à vive allure.
Trois à quatre interventions de ce type par jour mais cela peut monter beaucoup plus haut l’été.

« AVERTIR ! Laissez la voiture tant pis »

Alain Loriot, patrouiller sur l’autoroute, il connait, c’est son métier depuis dix ans. Il a quelques conseils pour ceux qui perdraient un objet (bagage, vélo, carton…) ou tomberaient en panne sur l’autoroute : « AVERTIR ! Ce n’est pas la peine d’aller chercher. Je suis habitué à y aller et c’est quand même dangereux. Si vous tombez en panne sur l’autoroute, la voiture vous la laissez, ne cherchez pas à la pousser, là vous allez vous faire culbuter par une autre voiture. Laissez-la, tant pis. Les autres essayeront de l’éviter. Et prévenez que vous êtes en péril et qu’il vous faut du secours. Quand vous appelez à une borne le PCI, ils savent où vous êtes par rapport à l’appel. Aussitôt les secours se dirigent sur cet emplacement-là ».

La Rédaction avec Jamila Zeghoudi.