BFM Business

Bosch investit dans le covoiturage

Bosch a racheté une entreprise de covoiturage.

Bosch a racheté une entreprise de covoiturage. - Thomas Kienzle - AFP

Le plus grand équipementier automobile mondial a acquis Splitting Fares, un spécialiste des trajets entre la maison et le travail.

Le plus grand équipementier automobile mondial Bosch fait ses débuts dans les services de covoiturage avec l'acquisition de l'américain Splitting Fares, spécialiste des trajets entre la maison et le travail. Le groupe de Stuttgart (sud-ouest de l'Allemagne) n'a pas dévoilé le prix d'achat de cette société de Detroit créée en 2015.

Splitting Fares (SPLT) met en relation via une application sur smartphone les personnes qui souhaitent partager une voiture pour aller au travail ou à l'université. Elle revendique 140.000 utilisateurs aux États-Unis, au Mexique et en Allemagne. "Jusqu'ici, les offres de covoiturage visent surtout les gens qui vont par hasard dans la même direction ou qui souhaitent spontanément partager un trajet. Les entreprises ou les gens qui font la navette pour aller au travail sont beaucoup moins concernés", explique dans un communiqué Bosch, qui voit dans ce créneau un "fort potentiel".

Un marché en plein essor

Les constructeurs automobiles allemands comme BMW et Daimler sont présents de longue date dans le covoiturage mais c'est la première fois que l'équipementier Bosch se lance sur ce marché en plein essor.

Le groupe, également fabricant d'outillage et d'électroménager, a aussi annoncé la création d'une division consacrée aux services à la mobilité, qui emploiera plus de 600 salariés. "La conduite connectée est pour Bosch un domaine de croissance" et l'entreprise "vise avec ses solutions un nette croissance à deux chiffres", a déclaré son patron Volkmar Denner lors d'une conférence à Berlin.

D. L. avec AFP