BFM Business

Boeing : le nouvel incident du 787 au Japon en quatre points

C'est un avion de ce type qui a du atterrir d'urgence.

C'est un avion de ce type qui a du atterrir d'urgence. - -

Les compagnies japonaises ont décidé mercredi de clouer au sol tous leurs appareils Dreamliner de Boeing, après un énième incident technique.

Le nouvel incident de ce 16 janvier sur un Boeing 787 a été qualifié de "très grave" par le gouvernement japonais. L’appareil de la compagnie All Nippon Airways (ANA) a dû atterrir en après la détection de fumée à bord. Il serait question d'un problème de batterie. C’est en tout cas un coup dur pour Boeing : c'est le septième incident rencontré en deux semaines sur les Dreamliner des compagnies japonaise... Décryptage.

> Qu'est-ce que le 787 Dreamliner?

Le dernier-né de Boeing est un avion qui se veut révolutionnaire car il est composé en grande partie de matériaux composites, ce qui allège considérablement l'avion, et donc réduit sa consommation de carburant.

Un argument choc pour l'ensemble des compagnies au monde. Si bien que le Boeing 787 fait un tabac. 870 exemplaires ont été commandés. A ce jour, 50 Dreamliner ont été livrés, principalement à ANA et JAL, les deux principales compagnies japonaises.

> L'incident de ce mercredi porte-t-il à conséquences ?

Ce problème est le dernier d'une longue liste sur l’appareil. Les choses avaient déjà mal commencé pour le 787 Dreamliner. L’appareil a été livré avec près de trois ans de retard par rapport au calendrier initial. Boeing avait clairement sous-estimé la difficulté de maitriser le composite.

Ensuite, il y a déjà eu un début d'incendie à l'intérieur d'un des 787, au cours d'un des vols de certifications. Un panneau électrique s'était embrasé. Si on ajoute à cela des fuites de carburants, d'autres petits pépins techniques, cela commence à faire désordre…

> Comment les clients du 787 réagissent à la situation ?

Très calmement. Depuis ce mardi matin, de nombreuses compagnies confirment leur engagement et renouvellent leur confiance envers le Dreamliner de Boeing.

La réaction des Etats est un peu plus nuancée. Au Japon, les autorités ont décidé de clouer au sol tous les 787. En Inde, les autorités ont ordonné une inspection des Dreamliner détenus par Air India.

> Ces incidents mettent-ils en péril l'avenir du Dreamliner?

Il est beaucoup trop tôt pour le dire. Quand on regarde ce qui s'est produit dans le passé, les nouveaux programmes ont tous rencontré des difficultés. Boeing s’est par exemple longtemps arraché les cheveux avec le 777. Aujourd'hui, l’appareil est la vache à lait de l'avionneur.

Plus près de nous, Airbus. Les débuts de l'A320 ont été chaotiques, ce qui ne l’a pas empêché d’être vendu partout. Sans oublier les problèmes à répétition de l'A380, le super jumbo, qui pose toujours souci à Airbus avec ses microfissures sur les ailes.

Mathieu Sevin