BFM Business

Avec ses couchettes en classe "éco", Air Austral veut surclasser Air France

La compagnie française Air Austral qui opère principalement des vols vers la Réunion va proposer en novembre des sièges convertibles en couchettes en classe économique. Une façon de se différencier de ses concurrents.

Passer une nuit à l'horizontale dans un avion. Voilà un privilège réservé aux détenteurs d'un billet "business class" ou "première". En classe économique, seuls quelques passagers, très chanceux, pouvaient jusqu'alors espérer s'installer sur un rang vide pour s'allonger. Dans la foulée d'Air New Zealand et de China Airlines, une compagnie française a décidé de proposer ce confort à une partie des passagers dans sa cabine "éco". Il s'agit d'Air Austral qui dessert la Réunion avec des correspondances vers les destinations touristiques de l'Océan indien. 

Air Austral a installé dans trois Boeing 777 de sa flotte des sièges fabriqués par l'équipementier français Zodiac qui ont une particularité. Ils disposent d'un rabat qui une fois relevé transforme chaque rangée de trois en une "couchette" de 84 cm de large pour 155 cm de long.

Un pari risqué face aux compagnies low-cost

Deux personnes peuvent ainsi y dormir, voire trois s'il s'agit d'un adulte avec deux enfants. Ces sièges convertibles vont être lancés dans quelques semaines sur la ligne Paris-La Réunion. Ils ne remplaceront pas tous ceux de la classe éco, mais seront déployés sur 10 rangées, soit 30 places en tout. Et c'est le personnel de bord qui sera chargé de préparer l'espace couchage à la demande du client. 

Pour bénéficier de cette option baptisée "Extra Couchette", les clients devront soit payer un supplément de 150 euros, s'ils voyagent en famille, à trois. Soit, s'il s’agit d’un couple, réserver le troisième siège au prix de leur billet (hors taxes).

La transformation de sièges "éco" en couchettes est une tendance montante. L'équipementier italien Geven a peaufiné le concept avec avec une technologie un peu différente: au moment du couchage l'appuie-tête est retiré et placé dans le prolongement de l'assise afin de constituer le "lit'.

Air Austral marque aussi sa différence avec Air France 

Alors que des compagnies comme Norwegian et French Blue misent sur le low-cost sur le long courrier, Air Austral prend ainsi le contre-pied du secteur et tente une audacieuse montée en gamme qui pourrait déstabiliser Air France sur la desserte de La Réunion. Outre ces couchettes, la compagnie réunionnaise propose en effet de nouveaux aménagements intérieurs dans la classe affaire et le wifi à bord. Un sacré pari alors que French Blue a annoncé en début d'année qu'elle allait ouvrir une ligne Paris-La Réunion. Mais avec 48% de parts de marché sur cette ligne qui a rassemblé plus de 1,1 million de passagers en 2015, Air Austral ne semble craindre ni Air France ni les compagnies low-cost.

Selon Marc Grazzini, le directeur général adjoint commercial d'Air Austral, ces nouveaux entrants ne proposent pas des tarifs si alléchants que ça. Or, explique-t-il à La Tribune, "nous partons du principe qu'à tarif compétitif égal, le client choisira le meilleur produit. L'attitude la plus sage [face aux low-cost] est de faire le constat, de voir comment cela va se passer entre les annonces et les réalités et essayer de faire en sorte qu'Air Austral garde un certain leadership." 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco