BFM Business

Autoroutes: les hausses de tarifs des péages illégales ?

-

- - -

L'association « 40 millions d'automobilistes » dénonce la hausse de tarifs des péages autoroutiers. + 0.5% en moyenne cette année. Illégal selon elle.

A la veille des grands départs en vacances, l'association rappelle que les prix des péages ont grimpé de 7 à 11% ces cinq dernières années.

Des hausses jugées illégales. En théorie, les tarifs évoluent en effet avec l'inflation. Or cette année elle était négative.

En tant que membre du nouveau Comité des usagers des autoroutes (créé par le gouvernement en septembre dernier), l'association aurait, en outre, dû être consultée sur ce budget. Or on ne lui a rien expliqué, dit-elle.

Elle a donc saisi le Conseil d'Etat, en mars dernier, pour demander l'annulation de ces augmentations.

De son côté, le ministère des Transports évoque une anomalie juridique: les contrats avec les sociétés autoroutières ont toujours été basés sur une inflation positive. Et le gouvernement n'avait même pas imaginé qu'elle pourrait etre négative comme c'est le cas cette année.

Depuis plusieurs années, les associations d'usagers dénoncent l'opacité des tarifs des péages sur le réseau autoroutier concédé en France. Un Paris-Le Mans, par exemple, coûtera 20% plus cher en une seule fois, qu'en segmentant le trajet en trois.

La liberté de fixation des prix permettrait aux exploitants, toujours selon les organisations, d'augmenter les prix sur axes les plus fréquentés, les rendant moins élevés dans des zones délaissées par les automobilistes, et donc moins rentables.

bourdinandco