BFM Business

Autocars: alliance entre Ouibus et Starshipper

Les 32 sociétés de Starshipper vont opérer sous la marque Ouibus.

Les 32 sociétés de Starshipper vont opérer sous la marque Ouibus. - Kenzo Tribouillard - AFP

"La filiale de la SNCF va intégrer les 32 sociétés du réseau Starshipper à travers un contrat de franchise. Le groupement de PME françaises prendra quant à lui une part de capital de Ouibus."

La compagnie de transport par autocar Ouibus (filiale de la SNCF) va intégrer les 32 sociétés du réseau autocariste Starshipper, qui opéreront sous sa marque à travers un contrat de franchise, ont indiqué lundi les deux partenaires.

Dans le cadre de cette alliance, scellée pour une période de 10 ans renouvelable, le groupement de PME françaises va prendre une participation de 5% dans le capital de Ouibus, dont la SNCF conservera les 95% restants. "Nous sommes en train d'écrire le premier acte de consolidation de ce marché" du transport par autocars, a déclaré Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus.

La filiale du groupe SNCF, qui dispose depuis l'an dernier d'un réseau de 8 PME sous-traitantes, verra ainsi dès cet été sa flotte passer de 150 à 200 autocars et ses effectifs de 450 à 600 chauffeurs, qui rouleront tous sous les couleurs de Ouibus.

Starshipper a "véritablement choisi Ouibus"

Pour harmoniser le service rendu aux voyageurs (confort, sécurité, connexion wifi), "il y aura des investissements à faire", qui seront "tous pris en charge par Starshipper", a quant à lui indiqué Jean-Sébastien Barrault, membre du comité exécutif du réseau de PME.

Courtisé par d'autres acteurs du marché, Starshipper a "véritablement choisi Ouibus" et sa proposition de franchise, qui permettra à ses 32 PME membres de "rester maîtres de (leur) développement et de (leurs) prix", a-t-il assuré. Starshipper compte 115 salariés et exploite 112 liaisons, dans l'ouest et le sud de la France.

Depuis l'ouverture du marché l'an dernier grâce à la loi Macron, six acteurs appartenant à cinq groupes dont le français Transdev (filiale de la Caisse des dépôts et Veolia), l'allemand Flixbus et le britannique Megabus s'affrontent sur le transport longue distance (trajet supérieur à 100 km) en autocar. Le dernier bilan chiffré publié par le régulateur, l'Arafer, montre une hausse de 69% de la fréquentation des cars sur le premier trimestre 2016 (cf encadré ci-dessous)

Autocars: plus d'un million de passagers au premier trimestre 2016

Les compagnies de transport par autocar ont transporté plus d'un million de passagers au premier trimestre, selon un rapport du régulateur du rail et de la route, l'Arafer. La fréquentation a augmenté de 69% par rapport au trimestre précédent. Les voyageurs ont ainsi été plus nombreux de janvier à mars 2016 que lors des cinq mois précédents. L'Arafer a recensé 1,86 million de billets vendus depuis l'ouverture du marché en août 2015.

Le chiffre d'affaires a bondi en conséquence, à 12,2 millions d'euros sur trois mois, contre 9,3 millions au second semestre 2015. Cette croissance s'est traduite en créations d'emplois, avec près de 250 ETP (équivalent temps plein, NDLR) supplémentaires sur le trimestre, soit plus de 1.200 emplois créés en huit mois, surtout des conducteurs. Le nombre de lignes est passé de 148 à 191, les plus fréquentées restant celles au départ de Paris, vers Lille, Lyon et Rouen. 

Transdev (filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia) ressort comme le leader du secteur, ses marques Eurolines et Isilines cumulant 41% de parts de marché, devant l'allemand Flixbus (32%), le groupement de PME françaises Starshipper (13%), la filiale de la SNCF Ouibus (10%) et le britannique Megabus (4%). 

Y.D. avec AFP