BFM Business

Alstom se console en Espagne avec une commande de 260 millions d'euros

-

- - François Guillot- AFP

Après avoir perdu un important appel d'offres auprès de la SNCF au profit du constructeur ferroviaire espagnol CAF, le groupe français annonce une importante commande pour... le métro espagnol.

L'information avait créé la polémique. Il y a un peu plus d'un mois, on apprenait que la SNCF (et donc l'Etat français) était sur le point de choisir pour la première fois un rival d'Alstom pour renouveler le matériel roulant sur deux lignes de chemin de fer que sont Paris-Limoges-Toulouse et Paris-Clermont.

L'appel d'offres pour un marché total de 800 millions d'euros va en effet, sauf coup de théâtre, être attribué à l'espagnol Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF), qui dispose d'une usine française à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées).

Les rames seront fabriquées à Barcelone

Une pilule très difficile à avaler pour le géant historique du ferroviaire français et ses salariés du site de Reichsoffen. Mais Alstom peut se réjouir aujourd'hui d'un joli lot de consolation... dans le pays de son concurrent. L'équipementier annonce en effet avoir remporté un contrat de plus de 260 millions d'euros pour la modernisation du métro de Barcelone (TMB, Transports Metropolitans de Barcelona).

Ce contrat couvre la fourniture de 42 nouvelles rames Metropolis pour la cité catalane.

Pour autant, cette commande ne profitera pas aux salariés français puisque les rames de 5 voitures seront fabriquées sur le site d'Alstom à Barcelone et livrées à TMB d'ici deux ans et demi.

Dans son communiqué, Alstom précise que ce contrat est enregistré au deuxième trimestre de l'exercice en cours. Le marché ferroviaire mondial est estimé à 10 milliards d'euros, avec une croissance de 2,5 à 3%.

OC avec AFP