BFM Business

Air France : l’Etat ne validera pas la prime de l’ancien DG

-

- - -

Dans un communiqué, le Ministère de l’Economie a annoncé que l’Etat ne validera pas la prime de 400.000 euros touchée par Pierre-Henri Gourgeon l’ancien directeur général d’Air France. La somme n’est pas en accord avec les "règles de modération salariale et de décence" voulu par François Hollande.

Le gouvernement fait campagne pour imposer la modération salariale aux dirigeants d’entreprise. Dans le public, Jean-Marc Ayrault a confirmé que le plafond de rémunération serait de 20 fois le salaire minimum. Dans ce contexte, le gouvernement tente d’invalider in extremis la prime de Pierre-Henri Gourgeon.

"400.000 euros dans le contexte actuel, c'est scandaleux"

-
- © -

Le syndicat UNSA a lancé la polémique la semaine passée évoquant un montant choquant en pleine restructuration : "on nous demande de faire des efforts de rémunération, nos salaires sont gelés pour les deux ans qui viennent (…) 400.000 euros dans le contexte actuel, c’est scandaleux" a souligné Michel Colsy.

Mais l’Etat sera-t-il en mesure d’imposer ses lors de l’assemblée général ce jeudi ? L’Etat n’est actionnaire d’Air France-KLM qu’à hauteur de 15% et la direction de la compagnie a fait savoir que Pierre-Henri Gourgeon a déjà touché sa prime.

Nicolas de Labareyre