BFM Business

Yahoo va finaliser la vente de son cœur de métier en juin

Le groupe a dégagé au premier trimestre 2017 un bénéfice net de 99 millions de dollars

Le groupe a dégagé au premier trimestre 2017 un bénéfice net de 99 millions de dollars - Justin Sullivan - AFP

Yahoo va vendre son cœur de métier à Verizon. Le groupe internet américain devrait tenir son agenda.

Le groupe internet américain en difficulté Yahoo! compte finaliser en juin la vente de son coeur de métier au géant des télécoms Verizon. Yahoo! laisse ainsi entendre qu'il devrait tenir le calendrier évoqué fin janvier, quand il avait reporté le bouclage de l'opération au deuxième trimestre à la suite de révélations quelques mois plus tôt de cyberattaques massives. 

Yahoo! avait annoncé en septembre que 500 millions de ses comptes d'utilisateurs avaient été compromis lors d'une cyberattaque remontant à 2014, et dont les autorités américaines ont accusé par la suite des espions russes d'en être responsables. En décembre, le groupe avait admis qu'une autre cyberattaque, en 2013 cette fois, avait frappé plus d'un milliard de personnes, soit la quasi-totalité de ses utilisateurs. Ces événements avaient permis à Verizon de ramener de 4,83 à 4,48 milliards de dollars le montant qu'il va payer pour mettre la main sur toutes les plateformes internet et les activités en ligne de Yahoo!.

En attendant, le groupe a dégagé au premier trimestre 2017 un bénéfice net de 99 millions de dollars, contre une perte d'ampleur équivalente sur la même période un an plus tôt. Le bénéfice par action, qui sert de référence aux États-Unis, a atteint 18 cents quand les analystes n'espéraient que 14 cents en moyenne. Le chiffre d'affaires du groupe a, pour sa part, progressé de 22% à 1,3 milliard de dollars.

"Alors que nous entamons notre dernier trimestre comme entreprise indépendante, nous sommes engagés à terminer sur une note solide et à préparer la meilleure intégration possible avec Verizon", a commenté Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo!, citée dans le communiqué. Elle affirme n'avoir "jamais été plus fière des améliorations que nous avons apportées à l'activité" du groupe.

Constat d'échec

Les résultats trimestriels un peu meilleurs que prévu ne sont qu'une maigre consolation pour Marissa Mayer, qui a pris la tête de Yahoo! à l'été 2012 avec la mission de relancer la croissance de l'ex-pionnier d'internet. La décision de vendre le coeur de métier à Verizon était pour elle un constat d'échec, et son avenir reste pour l'instant incertain.

Yahoo! a annoncé qu'elle ne resterait pas au sein de l'entreprise qui subsistera après la cession du coeur de métier. Cette entreprise, rebaptisée Altaba, sera une société d'investissement avec essentiellement les actifs financiers non rachetés par Verizon, en particulier la participation de Yahoo! dans le géant chinois du commerce en ligne Alibaba. Marissa Mayer n'a en revanche toujours pas confirmé officiellement si elle rejoindrait ou non Verizon avec les activités internet de Yahoo!.

Ces dernières doivent être combinées avec celles d'un autre ancien fleuron d'internet, AOL, qui appartient déjà au groupe de télécoms. Le nouvel ensemble doit prendre le nom de Oath, et la majorité des observateurs s'attendent à ce que ce soit le patron d'AOL, Tim Armstrong, qui en prenne la tête. Le site d'informations spécialisé dans le secteur technologique Recode affirmait au début du mois que Marissa Mayer était en train de négocier les conditions de son départ avec Verizon. D'après des documents boursiers, son contrat lui donne droit, si elle était renvoyée "sans motif valable", à un parachute doré de 23 millions de dollars.

D. L. avec AFP