BFM Business

Vente-privee.com met le turbo en Europe

"Le spécialiste de la vente événementielle sur Internet rachète ses homologues espagnol, Privalia et suisse, Eboutic. Discret sur les montants impliqués, il parie sur 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires total en 2016."

Le site vente-privee.com accélère en Europe par une stratégie de croissance externe active. Après avoir racheté en septembre 2015 le site belge vente- exclusive.com qui lui ouvrait les portes de l'Europe du Nord, il fait l’acquisition de 100% du capital de la société espagnole Privalia, créée en 2006 et dont les fondateurs, Lucas Carne et José Manuel Villanueva, rejoignent l'équipe dirigeante française.

Ce site d'e-commerce espagnol s'est spécialisé, comme son acquéreur, sur la vente événementielle de grandes marques à prix cassés. Privalia revendique 28 millions de membres répartis entre la péninsule ibérique, l’Italie depuis 2008, et depuis plus récemment, le Brésil et le Mexique. Il affichait un chiffre d'affaires de 415 millions d'euros en 2014.

Le site français, qui n'est pas coté, ne communique aucun montant concernant cette acquisition mais La Tribune évoquait il y a quelques semaines un possible rachat de 470 à 500 millions d'euros.

Le groupe français prend également une participation majoritaire dans la société eboutic.ch en Suisse, co-fondée en 2007 par Arthur Dauchez et Laure de Gennes, qui demeurent actionnaires minoritaires ainsi que le groupe Maus Frères. Les fondateurs restent à la tête de l’entreprise. La société de vente événementielle totalise 1,5 million de membres exclusivement en Suisse.

Le DG de vente-privee anime la stratégie européenne

Dans Les Échos, Jacques-Antoine Granjon, PDG et fondateur, précise: "Ces opérations sont financées sur fonds propres et par de la dette. Cumulé à notre croissance organique attendue à 17% cette année, ces acquisitions devraient permettre au groupe de franchir la barre des 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016". La site a franchi la barre des 2 milliards d'euros en 2015.

Ces investissements marquent l’ambition de vente-privee.com d'accélérer en Europe après avoir définitivement digéré en 2014 son échec aux États-Unis. "Nous observons que le marché en Europe est à la fois fragmenté et assez mature pour que des rapprochements vertueux aient lieu", précise Jacques-Antoine Granjon.

Cette accélération de sa stratégie de conquête de l'Europe coïncide avec l'arrivée en septembre 2015 de Charles-Hubert de Chaudenay à la direction générale de Vente-privee, venu de la branche banque d'investissement (CIB) du Crédit Agricole, en charge du secteur Télécoms, Média et Technologie.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco