BFM Business

Vente de GVT: Vivendi choisit Telefonica

Vivendi a choisi Telefonica comme repreneur de sa filiale télécoms brésilienne, GVT.

Vivendi a choisi Telefonica comme repreneur de sa filiale télécoms brésilienne, GVT. - YASUYOSHI CHIBA-AFP

Vivendi a annoncé jeudi 29 août que son conseil de surveillance avait choisi d'entrer en négociations exclusives avec l'opérateur télécoms espagnol Telefonica en vue de lui céder sa pépite brésilienne GVT.

Vivendi a choisi. Le groupe a annoncé, ce jeudi 28 août, être entré en négociations exclusives avec l'espagnol Telefonica dans le cadre de la cession de sa filiale télécom brésilienne GVT, jugeant le prix proposé par l'opérateur espagnol "particulièrement attractif".

Si les négociations devaient aboutir, elles permettraient à Vivendi de dégager une plus-value supérieure à 3 milliards d'euros, a ajouté le groupe.

Vivendi avait aussi reçu une offre concurrente de l'opérateur italien Telecom Italia. Elle présentait l'avantage de ne poser aucun problème de concurrence: Telecom Italia n'a pas de réseau fixe au Brésil, contrairement à Telefonica. Le choix du second pourrait donc poser un problème aux autorités locales de la concurrence. 

Mais elle était la mieux-disante financièrement: l'offre de Telefonica valorisait GVT à 7,45 milliards d'euros, contre 7 milliards pour celle de son homologue italien. 

Le propriétaire de Canal Plus avait acheté l'opérateur brésilien dont il cherche à se défaire aujourd'hui en 2009. Il avait à l'époque déboursé 2,85 milliards d'euros en cash, battant l'autre candidat... Telefonica !

En se séparant de GVT, Vivendi tourne officiellement la page de son activité télécoms après avoir vendu successivement Maroc Telecom et SFR. Le groupe confirme dans son communiqué sa volonté de se recentrer dans les médias et les contenus. Il n'exclut pas en revanche des prises de participation minoritaires pour distribuer lesdits contenus. 

>> A lire aussi: Pourquoi Vivendi se désengage de GVT

J.M., N.G. avec agences