BFM Business

Une start-up corse invente une bague de paiement inviolable

VIDÉO - Le paiement sans contact ne se limite pas aux smartphones ou aux cartes. Désormais, de nombreux objets connectés permettent de régler ses achats. Une start-up corse a mis au point Aeklys, une bague de paiement protégée contre la fraude par une sécurité biométrique.

"Un anneau pour les gouverner tous". L’anneau du Seigneur a de nombreux pouvoirs, mais pas celui-là: payer ses achats sans contact. Aeklys peut le faire. Cette bague intelligente NFC a été créée par Icare Technologies, une start-up française basée à Ajaccio. Son but: remplacer les cartes et les applis de paiement.

Il suffit d'approcher sa main d’un terminal de paiement pour valider une transaction sans avoir à retenir un code ni sortir un portefeuille. Et, à l’inverse d’une carte sans contact, la bague n’est pas soumise au plafond de 30 euros. Elle va permettre de réaliser des transactions jusqu'à 600 euros.

Disponible en 2018 dans 12 banques

Cette facilité ne devrait pas faire augmenter pour autant les risques de fraudes. Si le propriétaire retire sa bague, de gré ou de force, elle se désactive instantanément. Elle reconnaîtra son porteur dès qu'il la remettra grâce à des capteurs thermiques placés à l'intérieur de l'anneau. Cette sécurité biométrique a séduit une douzaine de banques qui la distribueront à leurs clients dès 2018.

Pour Jérémy Neyrou, fondateur et PDG d’Icare, le potentiel d’Aeklys va plus loin que le règlement des achats. Il imagine déjà que sa bague devienne une clé numérique pour la voiture ou le domicile. Une idée qu’il a dévoilée à l'occasion d’un entretien à La Provence. "En 2017, je trouve cela incroyable que nous utilisions toujours des serrures classiques. Ce qui vous permet de rentrer chez vous ou de démarrer votre voiture, c'est que le système reconnaît la clé, et non pas la personne qui la détient".

P.S.